Imprimer

Crédit travaux économies d'énergie(1)

Besoin d'un coup de pouce pour financer vos travaux d’économie d’énergie ?

  • Des conditions de prêt privilégiées pour financer les équipements qui vous feront faire des économies d’énergie.
  • Applicable sur les travaux d’une résidence principale, secondaire ou locative.
  • Sans frais supplémentaires en cas de remboursement anticipé du crédit.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Pourquoi choisir un crédit travaux économie d'énergie ?

Vous avez un projet de travaux d’économie d’énergie dans votre logement ?
Vous construisez une maison économe en énergie ?
Le Crédit Mutuel du Sud-Ouest vous soutient -à taux préférentiel- dans vos préoccupations écologiques !

Pour ses avantages financiers

  • Un taux préférentiel.
  • Pas de frais de remboursement anticipé.
  • Cumulable avec le crédit d’impôt développement durable.

 

Pour sa souplesse

  • Possibilité d’intégrer dans le plan de financement un crédit d’impôt à venir et de rembourser par anticipation, sans frais, une partie du projet suite au versement de ce crédit d'impôt.
  • Possibilité de souscrire un crédit travaux économie d'énergie seul ou de l’intégrer dans le plan de financement de votre construction neuve, de votre projet d’acquisition ou de rénovation d’ancien.

Habitat neuf Habitat ancien
Montant 25 000 € 25 000 €
Durée 2 à 15 ans 2 à 10 ans
Indemnité de remboursement anticipé Exonération Exonération

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Pourquoi investir dans des équipements d'économie d'énergie ?

  • Pour alléger votre facture énergétique et réaliser de réelles économies d’énergie dans votre logement actuel ou dans votre futur logement.
  • Pour faire un geste pour l'environnement en réduisant vos émissions de gaz à effet de serre.
  • Pour bénéficier, le cas échéant, d’un crédit d'impôt sur le revenu, de subventions d'organismes ou administrations (ADEME, EDF, ANAH, Conseil Régional ...).

Qui peut bénéficier de ce crédit ?

Tout particulier investissant dans des travaux d'économies d'énergie ou d'acquisition d'équipements dédiés aux énergies renouvelables, dans le neuf ou la rénovation, pour une résidence principale, secondaire ou locative. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel.

Comment en bénéficier ?

Pour vous guider et vous assurer d’optimiser les performances de votre logement, le Réseau Energie Habitat, dont nous sommes partenaires, vous propose un parcours clé en mains en 4 étapes :

  1. Etude approfondie de votre habitation.
  2. Rapport & programme de travaux.
  3. Mise en relation avec des professionnels.
  4. Valorisation de votre habitat et donc de votre patrimoine.

Pour financer quels équipements ?

  • Chaudière à condensation.
  • Matériaux d'isolation thermique des parois opaques + main d'œuvre.
  • Matériaux d'isolation thermique des parois vitrées.
  • Appareils de régulation de chauffage et de programmation des équipements de chauffage.
  • Chauffe-eau et chauffage solaire.
  • Équipement de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses.         
  • Installation de panneaux solaires, éolienne, dispositifs d'énergie hydraulique ou de biomasse.
  • Pompes à chaleur spécifiques (géothermales, air/eau).
  • Équipement de récupération et de traitement des eaux pluviales.
  • Équipement de raccordement à un réseau alimenté par des énergies renouvelables.

Crédit d'impôt

Les travaux financés par le "Crédit travaux économie d'énergie" peuvent ouvrir droit à un crédit d’impôt de 30 % de la valeur du matériel installé, que ce soit pour :

  • Habitation principale ou locative
  • L'acquisition d'équipements dédiés au développement durable et aux économies d'énergie.

 Conditions en vigueur au 01/01/2016 et susceptibles d’évolution.

Codes d'utilisation des énergies renouvelables :

Aérothermie :

  • L'idée : capter l'énergie de l'air ambiant.
  • La technique : une pompe à chaleur va capter les calories stockées dans l'air extérieur. La chaleur puisée est transférée soit vers le circuit d'eau de chauffage (radiateurs à eau, plancher chauffant) soit vers un diffuseur d'air chaud ou froid (climatiseur réversible).
  • Le résultat : consommation d'énergie divisée par 3 à 5 comparée à un système de chauffage électrique.

 

Géothermie :

  • L'idée : capter l'énergie de la terre.
  • La technique : une pompe à chaleur va capter les calories stockées dans le sol. La chaleur puisée est transférée vers le circuit d'eau de chauffage (radiateurs à eau, plancher chauffant) à un niveau de température plus élevé.
  •  Le résultat : consommation d'énergie divisée par 4.5 comparée à un système de chauffage électrique.

 

Solaire :

  • L'idée : capter l'énergie du soleil.
  • La technique : le chauffe-eau solaire est constitué de capteurs (panneaux solaires) qui absorbent et concentrent la chaleur. Cette chaleur est ensuite transmise à un ballon d'eau chaude sanitaire.
  • Le résultat : en métropole, 1m² de capteurs solaires permet d'économiser en moyenne une quantité d'énergie égale à 6000 kW/h.

 

Biothermie :

  • L'idée : capter l'énergie de la combustion du bois
  • La technique : la combustion du bois et dérivés produit de la chaleur, de manière plus ou moins performante suivant les appareils (foyers fermés, inserts, poêles et chaudières).
  • Le résultat : 4 m3 de bois énergie permet d'économiser 1 tonne de pétrole et d'éviter l'émission de 2.5 tonnes de CO2 dans l'atmosphère.

 

L'aquathermie :

  • L'idée : capter l'énergie de l'eau.
  • La technique : une pompe à chaleur va capter les calories stockées dans l'eau de la nappe phréatique, d'un puits ou d'un plan d'eau. La chaleur puisée est transférée vers le circuit d'eau de chauffage (radiateurs à eau, plancher chauffant) à une température plus élevée.
  • Le résultat : consommation d'énergie divisée par 4.5 comparée à un système de chauffage électrique.

Organismes et administrations :

ADEME : Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

www.ademe.fr

Ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables

www.ecologie.gouv.fr

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique

www.impots.gouv.fr

  • (1)

    Dans les limites et les conditions fixées par la réglementation fiscale en vigueur.
    Offres soumises à condition et réservées aux particuliers. L'obtention d'un crédit est soumise à l'acceptation du dossier par la caisse de Crédit Mutuel prêteur.
    Un crédit destiné exclusivement à financer des travaux est un crédit à la consommation sauf s'il est garanti par une hypothèque ou une sûreté comparable. Dans ce dernier cas, c'est un crédit immobilier.
    En cas de crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours. La vente est subordonnée à l'obtention du prêt. S'il n'est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées. En cas de crédit à la consommation, vous disposez d'un délai légal de rétractation de 14 jours.