Aide : questions-réponses

Gagnez du temps !
Nous recevons toute sortes de questions, vous avez donc de grandes chances de trouver la réponse que vous cherchez dans cette rubrique.

  • Accès aux comptes

    • Comment accéder à mes comptes ?

      Cliquez sur le bouton « SE CONNECTER » en haut à droite du site, puis identifiez-vous avec votre identifiant et votre mot de passe habituel.

      acces cptes

    • Comment utiliser mes codes d’accès pour la première fois ?

      Vous venez de recevoir vos codes d'accès : que vous utilisiez un ordinateur ou un téléphone, vous devez saisir votre identifiant et votre mot de passe d’activation (ou code secret), que vous avez reçu par courrier ou auprès de votre conseiller. Nous vous demandons ensuite de créer un mot de passe personnel qui viendra remplacer le mot de passe d’activation.

    • Comment obtenir mes codes d’accès ?
      • Par téléphone : 0969 320 440 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30. Le samedi de 8h30 à 13h00. - prix d'un appel local depuis un poste fixe)
        • Pour un accès bloqué, une aide à la connexion ou à la navigation, tapez 1
        • Pour un problème technique, tapez 2
      • Demander vos codes en ligne

      Une fois votre demande réalisée, vous recevez vos codes par courrier à votre domicile. Par mesure de sécurité, vos codes ne vous seront pas communiqués par téléphone ou par mail.

      Vous avez également la possibilité d'obtenir vos codes dans votre caisse locale auprès de votre conseiller.

    • Où trouver mon identifiant ?

      Votre identifiant vous a été envoyé par courrier postal ou remis par votre conseiller, suite à votre ouverture de compte ou à votre abonnement à nos services bancaires en ligne. Si vous n’êtes pas en possession de ce courrier, contactez notre assistance banque à distance par téléphone au 0969 320 440 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30. Le samedi de 8h30 à 13h00. - prix d'un appel local depuis un poste fixe), ou par mail.

      • Pour un accès bloqué, une aide à la connexion ou à la navigation, tapez 1
      • Pour un problème technique, tapez 2

      Nous vous renverrons vos codes d’accès par courrier à votre domicile. Pour des raisons de sécurité nous ne pourrons pas vous donner vos codes par téléphone ou par mail. Vous pouvez également obtenir vos codes auprès de votre conseiller.

    • J’ai oublié mon mot de passe, comment faire ?

      S’il s’agit de votre 1er accès :

      Vous devez utiliser votre mot de passe d’activation (ou code secret) que vous avez reçu par courrier ou auprès de votre conseiller, il est valable 6 mois. Si vous n’êtes pas en possession de ce courrier ou si votre mot de passe d’activation a expiré, vous pouvez demander sa réédition : contactez notre assistance banque à distance par téléphone au 0969 320 440 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30. Le samedi de 8h30 à 13h00. - prix d'un appel local depuis un poste fixe ).

      • Pour un accès bloqué, une aide à la connexion ou à la navigation, tapez 1
      • Pour un problème technique, tapez 2

      Nous vous renverrons vos codes d’accès par courrier à votre domicile. Pour des raisons de sécurité nous ne pourrons pas vous donner vos codes par téléphone ou par mail. Vous pouvez également obtenir vos codes auprès de votre conseiller.

      Si ce n’est pas votre premier accès :

      Pour rappel votre mot de passe personnel est composé de chiffres et de lettres (seuls les chiffres et les lettres minuscules ou majuscules sont acceptés).

      En cas d’oubli, contactez notre assistance technique par téléphone au  0969 320 440 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30. Le samedi de 8h30 à 13h00. - prix d'un appel local depuis un poste fixe).

      • Pour un accès bloqué, une aide à la connexion ou à la navigation, tapez 1
      • Pour un problème technique, tapez 2

      Nous vous renverrons vos codes d’accès par courrier à votre domicile. Pour des raisons de sécurité nous ne pourrons pas vous donner vos codes par téléphone ou par mail. Vous pouvez également obtenir vos codes auprès de votre conseiller.

    • J’ai bloqué mes codes d’accès, comment faire ?

      Pour des raisons de sécurité, l’accès à vos comptes est bloqué au bout de 3 essais erronés. Dans ce cas, contactez notre assistance banque à distance par téléphone au 0969 320 440 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30. Le samedi de 8h30 à 13h00. - prix d'un appel local depuis un poste fixe).

      • Pour un accès bloqué, une aide à la connexion ou à la navigation, tapez 1
      • Pour un problème technique, tapez 2
    • Ce site est-il compatible avec mon ordinateur ?

      Ce site est compatible avec les systèmes d’exploitations (OS) suivants : Windows 7, Windows 8, Windows 10, MAC OS X, IOS (tablette Apple), Android (tablette Google).

      Il fonctionne avec les options par défaut des navigateurs Internet suivants : Internet Explorer 9 et plus, Firefox 24 et plus, Safari 5 et plus, Chrome 24 et plus. De manière générale, nous vous recommandons de toujours utiliser les versions les plus récentes de ces navigateurs.

      Vous pouvez tester la compatibilité de votre ordinateur avec notre site internet : je teste.

    • Accès aux comptes professionnels, associations

      Après vous être connecté, vous pouvez changer d’espace en haut, droite dans le site.

      accès compte changement d'espace

  • Analyser son Budget

    • Comment classer mes opérations?

      Vous pouvez classer vos opérations directement en ligne depuis la page de détail des opérations d’un compte en activant l’option « Classer mes opérations » située dans le menu « Analyser mon budget ».

      Menu Analyser mon budgetUne fois cette option activée, la colonne « Catégories » apparaît entre le libellé et le montant de l’opération.
      Afin de classer votre opération, il vous suffit de cliquer sur la catégorie de votre choix.

      Menu Classer dans
      Si vous ne trouvez pas la catégorie correspondante à votre  besoin, vous pouvez créer une catégorie en allant dans « Gérer les règles et mes catégories »

    • Qu’est-ce qu’une catégorie suggérée ?

      Afin de vous aider dans le classement de vos opérations, une suggestion de classement vous est proposée.
      Lorsque l’opération s’y prête,  cette suggestion apparaît tout en haut de la liste déroulante.

      class op5b
      Si cette catégorie vous convient, il vous suffit de cliquer dessus pour accepter la suggestion.
      Votre opération sera alors automatiquement classée.

    • Comment gérer les catégories?

      Afin de faciliter le classement de vos opérations, nous vous  proposons des catégories prédéfinies.
      Néanmoins, il vous est possible de personnaliser ses catégories.
      Afin d’accéder à l’écran de gestion de vos catégories, il vous suffit de cliquer sur l’option « Gérer mes catégories et règles » situé dans le menu « Analyser mon budget »

      class op3bDepuis cet écran il vous sera possible de créer, renommer et supprimer les catégories.
      Comme pour le classement des opérations, les catégories vous sont personnelles. 

      class op4b

      Comment créer une catégorie ?
      A chaque niveau de catégorie un bouton « Ajouter une catégorie » ou « ajouter une sous-catégorie » apparaît.

      class op6bAu clic sur le bouton de création, une nouvelle ligne apparaît.

      class op7Cette ligne vous permet de renseigner le libellé de votre nouvelle catégorie.
      Une fois le libellé renseigné, il vous suffit de cliquer sur l’icône verte en forme de V.
      Si vous vous êtes trompé, il vous suffit de cliquer sur le lien « Annuler ».


      Comment renommer une catégorie ?
      A droite de chaque catégorie une flèche pointant vers le bas apparaît.
      Cette flèche vous permet d’accéder à différentes options et notamment celle vous permettant de renommer votre catégorie.

      class op4zoom
      Lorsque vous cliquer sur l’option « Renommer », le libellé de la catégorie devient modifiable.
      Une fois le libellé modifié, il vous suffit de cliquer sur l’icône verte en forme de V pour valider votre modification.
      Si vous vous êtes trompé, il vous suffit de cliquer sur le lien « Annuler ».

      Comment supprimer une catégorie ?
      A droite de chaque catégorie une flèche pointant vers le bas apparaît.
      Cette flèche vous permet d’accéder à différentes options et notamment celle vous permettant de supprimer votre catégorie.

      Lorsque vous cliquer sur l’option « Supprimer », vous devez valider votre demande en cliquant sur l’icône verte en forme de V.
      Si vous vous être trompé, il vous suffit de cliquer sur le lien « Annuler ».

    • Comment automatiser le classement de mes opérations ?

      Afin de gérer plus rapidement votre budget, il vous est possible de mettre en place des règles de classement.
      Ces règles permettent de classer automatiquement les opérations contenant le terme que vous aurez défini dans la catégorie de votre choix.
      Par exemple, si vous souhaitez que toutes les opérations contenant le terme « Supermarché Y » soient classées automatiquement dans la catégorie « Courses », il vous suffit de créer une règle de classement automatique avec ses deux éléments.
      Vous n’avez pas besoin de copier/coller l’intitulé exacte d’une opération pour qu’elle se classe, vous pouvez utiliser uniquement des mots clefs comme « Supermarché Y ».

      Afin d’accéder à l’écran de gestion des règles, il vous suffit de cliquer sur l’option « Gérer mes catégories et règles » situé dans le menu « Analyser mon budget »

      Menu Analyser mon budgetUne fois sur l’écran « Gérer mes catégories et règles », choisissez le second onglet « Je gère mes règles ». Cette page vous permet de créer, modifier ou encore supprimer les règles de classement automatique.

      Onglet Je gère mes règles
       
      Comment créer une règle automatique ?
      A chaque niveau de catégorie un bouton « Ajouter une règle sur un libellé » apparaît, si vous cliquez sur la flèche.
      Ce bouton vous permet de créer une nouvelle règle pour la catégorie associée. Toutes les opérations contenant le terme renseigné seront alors automatiquement classées dans cette catégorie.

      Au clic sur le bouton de création, une nouvelle ligne apparaît.
      Cette ligne vous permet de renseigner le terme à rechercher dans les libellés d’opérations.
      Une fois le terme saisi, il vous suffit de cliquer sur l’icône verte en forme de V.
      Si vous vous être trompé, il vous suffit de cliquer sur le lien « Annuler ».

      class op9

      Comment modifier une règle automatique ?
      Afin de modifier une règle automatique, il vous suffit de cliquer sur le lien «  Modifier la règle » situé sur la ligne associée.
      Le terme associé à la règle devient alors modifiable.
      Une fois le terme modifié, il vous suffit de cliquer sur l’icône verte en forme de V pour valider votre modification.
      Si vous vous être trompé, il vous suffit de cliquer sur le lien « Annuler ».

      Comment supprimer une règle automatique ?
      Afin de supprimer une règle automatique, il vous suffit de cliquer sur le lien « Supprimer la règle » situé sur la ligne associée et de valider en cliquant sur l’icône verte en forme de V.

      class op10

    • Comprendre la restitution de l'analyse du budget

      Une fois vos opérations classées, vous avez la possibilité de visualiser graphiquement la répartition de votre budget via l’écran « Analyser la répartition de mon budget ».
      Cet écran vous permet de visualiser vos dépenses et vos revenus sous forme graphique et chiffrée.
      Vous pouvez accéder à cet écran depuis l’écran « Mes comptes au Quotidien » en cliquant sur le menu « répartition de mon budget » (ou via le menu « outil de gestion », « analyser mon budget »)

      class op11
      Lorsque vous arrivez sur l’écran, il vous faut choisir la période et le ou les comptes sur lesquels vous souhaitez visualiser la répartition de vos dépenses ou revenus puis cliquer sur le bouton « Analyser ».

      class op12
      Si les critères de votre analyse le permettent, un arbre de catégories ainsi qu’un graphique apparaissent.
      A gauche, l’arbre des catégories vous permet de visualiser le montant des dépenses ou des revenus catégorie par catégorie.
      Au clic sur une catégorie, le graphique est mis à jour et affiche alors la répartition de la catégorie cliquée.

      Ecran de restitution des dépenses

  • Autres outils de gestion

    • Pointer ses comptes ou mettre en valeur une opération

      Vous pouvez pointer vos opérations directement en ligne depuis la page de détail des opérations d’un compte en activant le menu « pointer mes opérations » qui permet de sélectionner le pointage ou le signalement d’une opération.

      il suffit cocher la ligne, dans la colonne qui apparaît sur la gaucheUne fois, l’une ou (et) l’autre des options activées, une ou deux colonnes s’ouvrent à gauche de votre écran de relevé de compte et vous permet en cliquant de pointer ou de signaler par un simple click de souris .

      il suffit cocher la ligne, dans la colonne qui apparaît sur la gaucheVotre conseiller ou les personnes ayant un mandat sur vos comptes n’ont pas accès à votre pointage ou à la mise en valeur des opérations qui vous est personnelle.

    • Télécharger ses relevés d’opérations

      Pour suivre votre budget de manière optimale, vous pouvez  télécharger vos relevés de comptes sur votre ordinateur et suivre vos dépenses via un tableur ou via les outils de gestion familiale existants sur le marché.

      Vous y accédez par le menu de 2ème niveau appelé « mes outils de gestion », « télécharger mes opérations ».

      Menu mes outils de gestion

      Vous choisissez la période sur laquelle vous souhaitez télécharger vos comptes, puis le format du téléchargement : Excel® (.csv), Money® ou Quicken® (.qif ou .ofx).

      Vous choisissez le ou les comptes dont vous désirez télécharger les opérations et vous validez (bouton « rechercher »).

      choix des paramètres

    • Rechercher une opération

      Vous souhaitez retrouver facilement une opération effectuée sur l'un de vos comptes : un virement de 30 euros en janvier dernier, votre dernière facture de téléphone, le prélèvement des impôts de l’année dernière, ou tous vos chèques débités entre mai et décembre...

      2 façons d’aborder la recherche : en accès rapide ou avancé (qui augmente à 6, le nombre de critères mis à votre disposition) pour vous permettre de retrouver des opérations depuis 2001 depuis le détail de vos comptes courants ou livrets.

      Menu rechercher une opération
      Les critères de recherche :

      • Le libellé, une partie de celui-ci ou bien encore le montant de l'opération
      • Le compte ou les comptes sur lesquels effectuer la recherche (ainsi que la possibilité d’enregistrer des listes de comptes pour simplifier de futures recherches).
      • La date permettant de sélectionner une date, des fourchettes de dates ou des durées.
      • Le type d'opération pour sélectionner : "virement", "prélèvement", "retrait"...
      • Le montant, afin de saisir un montant précis (en débit ou en crédit) ou définir une fourchette de valeur.
      • Le pointage ou non de l’opération qui permet d'afficher uniquement  les opérations ayant été pointées ou non

      Par exemple, pour rechercher vos factures de téléphone depuis 1 an, vous allez saisir le nom de votre prestataire téléphonique dans le libellé d’opération et 1 an dans la date.

      Vous n’êtes pas obligé de tout remplir pour lancer la recherche.
      Lancer la recherche, les résultats apparaissent directement en bas de la page !

      rech2
      Bon à savoir : Les mouvements correspondant à votre recherche apparaissent sous forme d'une liste. Cette liste peut être triée suivant les dates, les comptes et peut également être imprimée.
      Vous bénéficiez de ce service sur tous vos comptes courants et livrets sur lesquels vous êtes titulaires, co-titulaires, représentants légaux et mandataires et cela sans frais supplémentaires.

    • Personnaliser le libellé de ses comptes

      Comment personnaliser le libellé des comptes  ?

      Grâce aux libellés personnalisables, retrouvez plus facilement les comptes dont vous êtes titulaire ou représentant légal. Modifiez les libellés selon vos envies, vous pourrez revenir à tout moment aux libellés par défaut.

      Pour accéder à cette fonction, choisir l’option « Personnaliser le libellé de mes comptes » du menu « MES OUTILS DE GESTION » ou l’option « Modifier le libellé » du menu déroulant associé au compte concerné :

      Accès pour modifier le libellé

      Un écran apparait sur lequel vous pouvez directement saisir votre nouveau libellé (zone vide) ou modifier un libellé existant.

      Zones de saisie
      Il ne vous reste qu’à valider pour que vos nouveaux libellés soit retenus (vous pouvez à tout moment les modifier ou revenir aux libellés par défaut)

      Sur quels comptes pouvez-vous personnaliser les libellés  ?

      Vous pouvez personnaliser le libellé des contrats de comptes courants, livrets, compte-titres et PEA ainsi que le libellé des cartes, dont vous êtes titulaire, co-titulaire ou représentant légal.  Vous ne pouvez pas modifier le libellé des contrats sur lesquels vous avez seulement une procuration.

      Où sont visibles les libellés personnalisés  ?

      Les libellés personnalisés ne sont visibles que sur le site internet de la Banque par le titulaire et le cas échéant le co-titulaire et le/les représentant(s) légal (aux) ainsi que par les conseillers en Caisse. Les relevés de compte et les chéquiers utilisent toujours le libellé par défaut (libellé du contrat ou libellé positionné par le conseiller en agence).

  • Bourse

    • Où consulter les informations financières propres à une valeur ou un indice ?

      Dans l’espace Bourse, accessible via le menu « Tous mes comptes et produits », vous avez plusieurs possibilités pour rechercher des informations précises

      • Pour la recherche d’information sur une valeur, il vous suffit si c’est une action, de saisir le libellé ou le code ISIN de l’action dans la zone de saisie de recherche puis de valider.

      titres1

      • Choisissez éventuellement la valeur exacte dans la liste de sélection proposée, si le libellé saisi ne suffit pas.

      titres2

      Pour une recherche portant sur une action mais aussi sur une obligation, un warrant, etc. il faut se rendre sur la page de recherche détaillée.

      La fiche valeur vous permet alors de prendre connaissance des informations essentielles sur la valeur.

      titres3

      • Pour accéder à la fiche d’un  indice boursier, il suffit de se rendre dans le menu « Informations marché » puis dans le menu contextuel « Indices ».

      titres4

      • Une fois la liste des indices affichés, vous pouvez cliquer sur celui qui vous convient pour en voir les détails.
    • Comment passer un ordre d’achat d’actions ?

      Dans l’espace Bourse, accessible via le menu « Tous mes comptes et produits », vous avez plusieurs possibilités pour passer un ordre sur le marché. En voici une avec pour exemple le passage d’ordre de 10 actions Alctatel.


      Note : Il ne suffit pas de vouloir passer un ordre pour qu’il soit exécuté. Il vous faut être autorisé par votre banque pour ce type d’actions et avoir rempli la fiche MIFID accessible via le menu « Mon portefeuille & infos ? Profil investisseur

      titres5

      1. La fiche valeur qui s’affiche vous permet de  prendre connaissance des informations financières propres à la valeur avant de passer au passage d’ordre à partir de l’encart de saisie situé sur le côté gauche. Nous vous conseillons de bien vous informer avant de passer un ordre de bourse.

      titres7

      1. Choisissez alors les paramètres constitutifs de votre ordre : achat ou vente, quantité, mention, règlement, validité et éventuellement le cours limite (selon la mention choisie), puis validez

      2. Sélectionnez le compte sur lequel vous souhaitez imputer la transaction. Un récapitulatif vous sera présenté avant la validation définitive de votre ordre.

      Note : Il n’est possible de passer des ordres que sur les trois places européennes du marché NYSE-EURONEXT

    • Comment consulter ou modifier mon profil investisseur ?

      Pour accéder au profil investisseur, il faut passer par le menu « Mon portefeuille & infos » et choisir la rubrique « Profil investisseur ».

      titres5

      Il existe un profil investisseur par compte de titres. Pour accéder au détail de l’un de vos profils, il vous faudra donc choisir parmi vos comptes titres.

      titres8

    • Consulter mon historique d’opérations Titres

      Il faut aller dans un premier temps sur votre page Portefeuille, en passant par le menu « Mon portefeuille & infos ».

      titres9
      Il vous faudra ensuite utiliser la liste déroulante et choisir l’option « Historique ».

      titres10

    • Consulter le détail d’une opération

      Pour obtenir le détail d’une opération, il faut passer par l’historique (voir « Consulter son historique d’opérations Titres »).
      Après avoir fait une recherche de vos opérations, il vous faudra cliquer sur la date de l’opération.

      titres11Vous arriverez alors sur la fiche détaillée de l’ordre.

      titres12

  • Cartes bancaires

  • Cartes bancaires : la réglementation IFR

    • Qu'est-ce que la réglementation IFR ?

      La réglementation IFR (Interchange Fees Regulation) est une réglementation européenne qui vise à limiter les commissions d'interchange liées aux paiements par cartes bancaires au sein de l'Europe, en fonction des catégories de cartes.

    • Que sont les commissions d'interchange ?

      Ces commissions sont réglées entre banques. Elles sont versées par la banque du commerçant à la banque du porteur et participent à la couverture des frais occasionnés par une transaction par carte bancaire.
      Ces commissions rémunèrent les services que la banque du porteur rend à la banque du commerçant. Il s'agit notamment de la gestion des débits et des crédits, la compensation, le règlement, la garantie de paiement ou encore la participation aux frais de mesures collectives de sécurité et de lutte contre la fraude.
      Ces commissions permettent l'interbancarité et l'universalité des paiements. Le porteur d'une carte bancaire peut ainsi régler un commerçant, quelles que soient leurs banques respectives.
      Cela permet également aux commerçants de pouvoir accepter une gamme de cartes beaucoup plus large, leur donnant ainsi des opportunités de business supplémentaires.
      C'est un système de rémunération vertueux qui bénéficie à tous. Il est indispensable pour permettre à des banques concurrentes de coopérer pour faire bénéficier à tous les clients de la simplicité d'usage, la rapidité et la sécurité du paiement par carte bancaire.
      Ces commissions sont désormais encadrées par le Règlement européen IFR qui les plafonne depuis 2015.

    • Quel est le montant des commissions d'interchange ?

      Il dépend du réseau (CB, Visa, Mastercard), de la catégorie de carte (débit, crédit, commerciale, prépayée) et de nombreux paramètres liés à la transaction pour Visa et Mastercard.
      Pour CB, les interchanges sont de 0,2% pour les cartes de débit et prépayées, de 0,3% pour les cartes de crédit et de 0,9% pour les cartes commerciales.
      Pour Visa et Mastercard, il faut consulter leurs sites web respectifs.

    • Quelles sont les catégories de cartes ?

      4 nouvelles catégories ont été définies :

      • Les cartes de crédit avec la mention CREDIT imprimée sur la carte pour les cartes à débit différé ou la mention CARTE DE CREDIT pour les cartes de crédit renouvelable. Les cartes à débit différé sont des cartes dont les montants sont débités de façon différée sur votre compte, avec ou sans intérêts. C'est une définition plus large que celle dont nous avons l'habitude en France. Les cartes de CREDIT incluent également les cartes avec paiement en plusieurs fois sans frais.
      • Les cartes de débit avec la mention DEBIT imprimée sur la carte. Il s'agit des cartes à débit immédiat. Ce sont des cartes de paiement dont les montants sont débités de votre compte moins de 48h après que les transactions ont été réalisées.
      • Les cartes commerciales, professionnelles ou business avec la mention COMMERCIAL imprimée sur la carte. Elles sont utilisées à des fins de dépenses professionnelles.
      • Les cartes prépayées avec la mention PREPAYE imprimée sur la carte.

      Les mentions apparaitront progressivement au recto de vos cartes bancaires.

    • Quel est l'impact de ces catégories de cartes pour le porteur ?

      Cette catégorisation n’impacte pas le porteur. Elle définit simplement le niveau des commissions que les professionnels se règlent entre eux. A savoir, d’une part, la Commission d’Interchange que la banque du commerçant verse à la banque du porteur pour couvrir les coûts des services que la banque du porteur rend à la banque du commerçant. Et d’autre part, la Commission Commerçant versée par le commerçant à sa banque au titre des prestations qu’elle lui rend.

    • Quels autres changements va introduire la réglementation IFR ?

      Pour le consommateur, l'IFR va amener deux évolutions potentiellement impactantes :

      • Au moment de réaliser un paiement avec sa carte auprès d'un commerçant français, le titulaire de la carte pourra être invité à choisir la marque qu'il souhaite utiliser pour réaliser le paiement. En l'occurrence, CB ou Mastercard s'il détient une carte CB/Mastercard (ou bien CB ou Visa s'il détient une carte CB/Visa)
      • Un commerçant européen aura le droit de refuser certaines cartes en fonction du réseau (CB/Visa/Mastercard) ou de la catégorie IFR

      Ces fonctionnalités marque nécessitent des évolutions sur les Terminaux de Paiements par Carte et seront donc déployées progressivement.

    • Pourquoi choisir un réseau plutôt qu'un autre lors d'un paiement en France ?

      Le choix d'un réseau plutôt qu'un autre ne modifie en rien le déroulement du paiement. A l'avenir, il n'est pas impossible que certains réseaux mettent progressivement en œuvre des incitations à utiliser leur marque au moment du paiement.

    • Pourquoi ma carte peut-elle être refusée par un commerçant même en France ?

      La réglementation IFR autorise tout commerçant européen à refuser une carte en fonction du réseau (CB/Visa/Mastercard) ou de la catégorie IFR (débit/crédit/commerciale/prépayée). Par contre, ces restrictions doivent être affichées clairement par le commerçant.

    • Qu'est-ce que c'est qu'une « marque de paiement » ?

      La marque de paiement désigne le système de paiement par carte dans lequel les opérations de paiement sont effectuées. S'y appliquent les règles commerciales et sécuritaires définies par le système de paiement en question. On retrouve les logos des marques de paiement acceptées par les commerçants sur les vitrophanies affichées sur les vitrines des magasins ou sur les pages de paiement des commerçants sur internet. Les marques figurent aussi sur les cartes elles-mêmes. Les marques de paiement concernées par les dispositions du Règlement européen sur le choix de la marque en France sont notamment : CB, MasterCard, Visa, Maestro, Electron, VPay.

    • Qu'est-ce que veut dire le « choix de la marque » ?

      Le règlement européen ouvre la possibilité au porteur ou au commerçant de choisir sa marque de paiement préférée. Aujourd'hui, c'est le terminal de paiement du commerçant qui sélectionne automatiquement la marque utilisée pour le paiement. Le choix de la marque ne concerne que les cartes qui comportent deux marques de paiement. Pour que le choix soit rendu possible, cela implique bien sûr que le commerçant accepte les 2 marques de paiement en question. Par exemple un client qui détient une carte CB MasterCard® aura le choix entre CB et MasterCard®, sous réserve que le commerçant accepte les 2 marques.

    • Toutes les cartes bancaires sont-elles concernées par le choix de la marque ?

      Oui, l'immense majorité des cartes de paiement émises en France sont co-badgées et comportent la marque CB associée soit à MasterCard, soit à Visa.

    • Est-ce que tous les modes de paiements par carte sont concernés par le choix de la marque ?

      Oui, elle concerne tous les modes de paiement. Que ce soit par carte ou par mobile. Que ce soit en magasin, sur automate, pour les achats sur internet ou avec des applications mobiles. A noter que dans certains environnements, notamment les péages d'autoroutes et certains automates, ce sera toujours le système du commerçant qui sélectionnera automatiquement la marque de paiement. En effet, ces systèmes ne disposent pas de clavier ou d'écran permettant aux clients de changer la marque de paiement.

    • Qui doit choisir la marque de paiement ?

      Le choix relève du consommateur ou du commerçant. Si le commerçant a choisi une marque préférée, celle-ci pourra être modifiée par le client s'il le souhaite.

    • Comment les porteurs sont informés de cette possibilité de choisir la marque de paiement ?

      Les clients porteurs de carte sont informés de cette possibilité par l'établissement ou la banque qui a émis la carte. Les commerçants quant à eux ont la charge d'indiquer les marques et catégories de carte qu'ils préfèrent et celles qu'ils acceptent.

    • A partir de quand cette disposition s'applique-t-elle ?

      Cette disposition du Règlement européen est entrée en vigueur le 9 juin 2016. La mise en œuvre du choix de la marque selon les dispositions du Règlement nécessite la mise à jour de tous les terminaux de paiement et des sites de e-commerce.

    • Cela ne va-t-il pas rallonger le temps de passage en caisse ou le paiement sur Internet ?

      Ce temps de passage pourra être un peu plus long si le client souhaite modifier la marque choisie et proposée par le commerçant. A part ce cas de figure, il ne devrait pas y avoir d'allongement du temps de passage en caisse.

    • Que change le choix de la marque pour moi, consommateur ?

      Aujourd'hui, rien pour les paiements effectués en France. Demain, si des marques de paiement proposent des services différents, elles pourraient donner un contenu positif à ce choix.

    • Est-ce qu'un commerçant peut proposer des prix de vente différents par marque de paiement ou par type de carte ?

      Tout d'abord rappelons que le surcharging (le fait de faire payer plus cher selon le mode de paiement utilisé) est interdit en France. Néanmoins, il est possible dans le cas d'offres promotionnelles, de faire bénéficier aux clients de discounts liés aux marques de paiement ou aux catégories de carte utilisées.

    • Je voudrais faire un choix mais le TPE ou le site Internet ne le permet pas. Pourquoi ?

      La mise en œuvre du choix de la marque selon les dispositions du Règlement nécessite une mise à jour de tous les terminaux de paiement et des sites de e-commerce. Dans votre cas, peut-être que cette mise à niveau du TPE n'a pas pu encore être effectuée.

    • Comment dois-je faire si je veux modifier la marque sélectionnée par le commerçant ?
      • Commerce de proximité : à quelques rares exceptions (autoroutes, certains automates), si vous le souhaitez, vous pouvez modifier directement sur le terminal de paiement, avant la saisie du code confidentiel, la marque choisie par le commerçant. Généralement, vous utiliserez le bouton « correction » du TPE (jaune ou orange). Dans certains commerces d'autres ergonomies pourront être proposées. Les clients en seront alors informés par les commerçants ou leur personnel de caisse. Il pourrait y avoir par exemple des caisses ou des TPE dédiés pour les clients qui souhaiteront modifier la marque choisie par le commerçant.
      • e-commerce : selon les sites plusieurs ergonomies existent. Le client doit juste suivre les indications mentionnées sur le site.
    • Pourquoi en mode sans contact je ne peux pas choisir la marque ?

      Le choix de la marque est toujours possible. Mais il faut que le paiement sans contact continue à bénéficier de toutes ses qualités de rapidité pour les clients qui acceptent la marque choisie par le commerçant. Pour ceux qui veulent modifier la marque choisie par le commerçant, il conviendra de revenir au mode « à contact », en insérant la carte dans le TPE et en appuyant sur la touche « correction » avant la frappe du code confidentiel.

    • Est-ce que la marque choisie pour le paiement apparait sur le ticket ?

      Oui, comme aujourd'hui, la marque de paiement utilisée sera imprimée sur le ticket.

    • Est-ce que le choix de la marque s'applique aussi pour les retraits ?

      Non, le choix de la marque ne s'applique pas aux opérations de retrait aux Distributeurs Automatiques de Billets, mais uniquement aux paiements.

  • Cartes bancaires : zone d'utilisation géographique

    • Qu'est-ce que la gestion de la "zone d'utilisation géographique" de ma carte bancaire ?

      La gestion de la "zone d'utilisation géographique" d'une carte permet de piloter le fonctionnement de la carte quand elle est utilisée pour des paiements de proximité ou des retraits non sécurisés par la puce en dehors de l'Europe.

      Deux fonctionnalités sont proposées :

      • L'alerte SMS : un SMS vous est envoyé si la carte est utilisée hors Europe sur votre téléphone portable préalablement enregistré. Si vous ne vous déplacez jamais hors Europe, ce service vous permet donc d'être informé en temps réel de toute utilisation frauduleuse de votre carte et d'activer le géoblocking (voir ci-après) si vous n'êtes pas à l'origine de la transaction. La transaction qui est à l'origine de l'alerte est déjà réalisée et ne peut plus être bloquée : elle devra faire l'objet d'une contestation auprès de votre Conseiller et la carte devra être mise en opposition sur ce site ou en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7j/7 24h/24). Si vous vous rendez hors Europe, vous pouvez à tout moment désactiver ce service.
      • Le blocage géographique (géoblocking) : après avoir activé ce service, toutes les transactions non sécurisées par la puce réalisées hors Europe (paiements de proximité et retraits) seront automatiquement refusées. Votre carte ne pourra donc pas être utilisée frauduleusement hors Europe. Vous pouvez à tout moment activer ou désactiver ce service via ce site ou en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7/7 24/24). Si vous activez le géoblocking suite à une alerte SMS (cf ci-dessus), la transaction qui est à l'origine de l'alerte est déjà réalisée et ne peut pas être bloquée : elle devra faire l'objet d'une contestation auprès de votre Conseiller et la carte devra être mise en opposition sur ce site ou en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7j/7 24h/24). Si vous vous rendez hors Europe, vous pouvez à tout moment désactiver ce service.
    • Quel est l'intérêt de la gestion de la "zone d'utilisation géographique" de ma carte ?

      Grâce à ce service, vous pouvez piloter le fonctionnement de votre carte à l'étranger (hors Europe) : être informé par SMS dès que votre carte est utilisée hors Europe pour toutes transactions non sécurisées par la puce et/ou bloquer toute utilisation non sécurisée de la carte hors Europe.

      Vous pouvez librement choisir de protéger votre carte lorsque vous restez en Europe. Puis débloquer temporairement celle-ci lorsque vous voyagez en dehors de l'Europe. Ceci vous permet donc de limiter les risques de fraude liés à la contrefaçon de votre carte bancaire.

    • Qu'est-ce que le "géoblocking" ?

      Géoblocking est un terme anglosaxon qui signifie "blocage géographique". En l'occurrence, il s'agit de bloquer toutes les transactions non sécurisées par la puce hors Europe réalisées avec une carte bancaire.

    • Comment gérer l'alerte SMS et le blocage géographique (géoblocking) ?

      Vous pouvez à tout moment activer ou désactiver ce(s) service(s) via ce site, en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7j/7 24h/24) ou auprès de votre Conseiller.

    • Le blocage géographique (géoblocking) a-t-il un impact sur mes paiements Internet ?

      Les paiements sur Internet ne sont pas concernés par le blocage géographique. Autrement dit, vous pouvez activer l'alerte SMS et/ou le géoblocking sans empêcher les paiements sur Internet, quelle que soit la localisation du site Internet sur lequel vous payez avec votre carte bancaire.

      Vous pouvez protéger votre carte bancaire contre les risques de fraude sur Internet (usurpation des données de la carte) en activant la Protection Internet et en utilisant le service gratuit Virtualis

    • Pourquoi ai-je reçu une alerte SMS ?

      Vous avez reçu une alerte SMS car un paiement de proximité ou un retrait non sécurisé par la puce ont été réalisés hors Europe et le service d'alerte SMS est activé pour votre Carte Bancaire. Vous pouvez désactiver ce service via ce site ou en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7/7 24/24).

    • J'ai reçu une alerte par SMS, que dois-je faire ?

      Si vous n'êtes pas à l'origine de la transaction qui a déclenché l'envoi du SMS, cette transaction est déjà réalisée et ne peut plus être bloquée techniquement si le géoblocking n'était pas déjà activé.

      Cette transaction devra faire l'objet de votre part d'une contestation auprès de votre Conseiller et la carte devra être mise en opposition sur ce site ou en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7j/7 24h/24).

      Nous vous conseillons d'activer le géoblocking pour que la carte refabriquée suite à la mise en opposition dispose de cette protection.

    • Dans quel cas faut-il mettre ma carte en opposition ?

      Si vous n'êtes pas à l'origine de la transaction qui a déclenché l'envoi du SMS, cette transaction est déjà réalisée et ne peut plus être bloquée techniquement si le géoblocking n'était pas déjà activé. La transaction frauduleuse devra faire l'objet de votre part d'une contestation auprès de votre Conseiller et la carte devra être mise en opposition sur ce site ou en appelant le +33 2 98 28 42 28 (7j/7 24h/24).

      Nous vous conseillons ensuite d'activer le géoblocking pour que la carte refabriquée suite à la mise en opposition dispose de cette protection.

    • Quels sont les pays concernés par l'alerte SMS ou le géoblocking ?

      Tous les pays qui ne font pas partie de la liste des pays d'Europe sont concernés.

      Pays d'Europe au sens large :

      Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Hollande, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Royaume Uni, France, Andorre, Croatie, République Tchèque, Gibraltar, Vatican, Hongrie, Islande, Israël, Liechtenstein, Monaco, Pologne, Roumanie, Saint Marin, Turquie, Guernesey, Jersey, Bulgarie, Iles Faeroe, Groenland, Norvège, Suisse, Albanie, Bosnie Herzégovine, Biélorussie, Moldavie, Ukraine, Macédoine, Yougoslavie, Guyane Française, Polynésie Française, Guadeloupe, Madagascar, Martinique, Saint Martin (partie française), Saint Pierre et Miquelon, Wallis et Futuna, Monténégro, Serbie, Kosovo.

    • Quel type de fraude la gestion de la "zone d'utilisation géographique" de ma carte permet-elle d'éviter ?

      La fraude aux cartes de paiement peut se définir comme l'utilisation d'une carte par une personne qui n'en est pas le titulaire légitime. Une des fraudes répertoriées est la contrefaçon d'une carte.

      Les cas de contrefaçon concernent uniquement la piste magnétique de la carte. En effet, la reproduction de la piste peut permettre une utilisation frauduleuse dans les pays où la technologie de la carte à puce n’est pas utilisée (essentiellement hors Europe). La copie de la piste magnétique - soit par une personne malveillante, soit grâce à un dispositif placé sur le terminal de paiement ou sur le DAB (Distributeur Automatique de Billets) - est connue sous le nom de "skimming".

      En dehors de l'Europe, votre carte, si elle a été contrefaite, peut donc être utilisée. La gestion de la zone d'utilisation géographique de la carte permet d'en être alerté (service d'alerte SMS) et/ou de l'empêcher (service géoblocking) quand vous ne vous déplacez pas hors Europe.

    • Et si je voyage hors Europe ?

      Si vous voyagez hors Europe, il convient de désactiver les services d'alerte SMS et de blocage géographique via ce site ou auprès de votre Conseiller. A votre retour en Europe, pour une meilleure protection, n'oubliez pas de réactiver le blocage géographique.

  • Chèque en ligne

  • Consultation des comptes

    • Comment voir l’ensemble de mes produits d’épargne ?

      Lorsque vous vous connectez, vous arrivez sur une page appelée « Mes comptes au quotidien ». Cette page reprend les comptes qui vous servent à gérer votre quotidien : vos comptes courants, vos livrets et éventuellement vos crédits renouvelables.

      Pour accéder à l’ensemble de vos comptes et produits, allez dans le menu en haut à gauche couleur framboise intitulé « Tous mes comptes et produits », vous y trouverez tous vos comptes épargne dans « Mon épargne » et la totalité des produits que vous détenez au Crédit Mutuel est dans « Ma situation globale ».

      faq cpte global

    • Comment consulter les comptes de mes enfants, tutelles, comptes sur lesquels je suis mandataire ?

      Une fois connecté avec vos identifiants, vous accédez à la page « Mes comptes au quotidien ». Une liste déroulante « Afficher les comptes enfants, mandataires … »  vous permet de choisir les comptes que vous voulez visualiser : titulaires, co-titulaires, enfants, tutelles, comptes sur lesquelles vous avez procuration. Cette liste déroulante est présente sur les pages synthétisant vos comptes au quotidien, votre épargne, vos crédits, votre situation globale. Ces pages sont accessibles par le menu « Tous mes comptes et produits ».

      faq cpte enfant

    • Comment consulter mes prêts en cours, mes assurances ou mes cartes ?

      Pour accéder à l’ensemble de vos comptes et produits, allez dans le menu en haut à gauche, couleur framboise, intitulé « Tous mes comptes et produits » : vous y trouverez tous vos comptes : « Mes prêts », « Mes assurances », « Mes cartes », « Ma situation globale ».

      faq cpte rubrique

  • Crédit immobilier 100 % en ligne

    • Quel montant maximum puis-je emprunter ?

      Le montant maximum qui peut être emprunté avec ce crédit immobilier 100% en ligne est de 300 000 €.

    • Qu'est-ce qu'un apport personnel ?

      C'est une part de l'épargne que vous souhaitez intégrer au projet immobilier dont vous disposez avant même d'effectuer votre demande de crédit immobilier. Cette somme peut provenir de la vente d'un bien, d'une donation, d'un héritage ou de l'épargne constituée.

    • Dois-je avoir un apport minimal ?

      Pour faire une demande de crédit immobilier 100% en ligne Crédit Mutuel du Sud-Ouest, votre apport personnel doit couvrir au minimum l'ensemble des frais (agence, notaire, garantie, etc) ou représenter au moins 10% du montant de votre projet.

    • Qu'est-ce que la capacité de remboursement ?

      C'est la somme maximale que vous êtes en mesure de rembourser mensuellement au moment de votre demande de crédit. Vos ressources et charges servent de base de calcul. Vos ressources doivent à la fois vous permettre de couvrir vos charges (notamment les remboursements de crédits), mais aussi vous laisser suffisamment de marge pour vos achats quotidiens.

    • Qu'est-ce que le compromis de vente ?

      Dans le compromis de vente le vendeur et l'acheteur s'engagent à conclure la vente à un prix déterminé en commun. Juridiquement, le compromis vaut vente. Si l'une des parties renonce à la transaction, l'autre peut l'y contraindre par voie de justice, en exigeant de surcroît des dommages et intérêts.

    • Quelle est l'utilité des assurances d'un crédit immobilier ?

      Les assurances emprunteurs sont obligatoires, elles couvrent l'emprunteur ou ses ayant-droit en cas de décès, d'invalidité, d'incapacité de travail ou bien de manière optionnelle en cas de chômage. Vous êtes légalement libre de la choisir à condition qu'elle présente un niveau de garantie au moins équivalent à la nôtre.

    • Qu'est-ce qu'une caution ?

      Une caution est une garantie prise par la banque pour couvrir le risque de défaillance de l'emprunteur. Pour le Crédit immobilier 100% en ligne, le Crédit Mutuel du Sud-Ouest a sélectionné comme partenaire CNP Caution. Moyennant une contrepartie financière, cet établissement de cautionnement s'engage à rembourser votre crédit en cas de défaillance de votre part.

    • Puis-je être assuré si j'ai (ou ai eu) un grave problème de santé ?

      L'assureur étudie votre éligibilité à l'assurance emprunteur au regard de votre situation personnelle. Si vous présentez un risque aggravé de santé, votre demande d'assurance pourra être examinée au regard des principes posés par la convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Elle a été conclue entre l'État, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs, afin d'améliorer l'accès à l'emprunt et à l'assurance des personnes présentant un risque de santé aggravé. Pour en savoir plus www.aeras-infos.fr.

    • Quelles sont les grandes étapes du Crédit immobilier 100% en ligne ?
      1. Je décris mon projet immobilier
      2. J'explique comment je souhaite le financer et l'assurer
      3. Je visualise et compare les simulations
      4. Je choisis ma simulation de crédit immobilier
      5. Je complète mon dossier en ligne au fur et à mesure
      6. Je suis le traitement de ma demande de crédit
      7. En cas d'accord du prêteur, je reçois l'offre de crédit
      8. Je signe l'offre et je débloque mon crédit

      A titre indicatif : si votre dossier est complet et que vous réalisez la demande de financement et l'envoi de tous les justificatifs la même journée, vous pourrez signer votre de crédit sous 13 jours et débloquer les fonds au bout de 15 jours !

    • Pourquoi parle-t-on de Crédit immobilier 100% en ligne ?

      Il s'agit d'une souscription de Crédit immobilier qui s'effectue entièrement sur internet, sans échange de documents papiers. Toutes les étapes sont effectuées sur l'espace sécurisé du site internet du Crédit Mutuel du Sud-Ouest de la description de votre projet à la signature électronique de l'offre de Crédit.

    • Comment télécharger vos pièces justificatives ?

      Découvrez en vidéo comment télécharger vos pièces justificatives.

    • J'ai validé la proposition de Crédit immobilier ou je retrouve mon dossier pour le compléter ?

      Vous avez deux solutions pour accéder à votre dossier (après vous être identifié) :

      1. Menu " SIMULER / SOUSCRIRE " > " Consulter mes simulations/devis " > " Mes demandes de contrats en cours d'instruction " > " Prêts ".
      2. Sous les coordonnées de votre conseiller > Menu " Contrats, devis et simulations en cours " > " Prêts "
    • Comment puis-je suivre l'état d'avancement de ma demande de Crédit immobilier ?

      Dans votre espace sécurisé, vous visualisez l'état d'avancement de votre dossier dans l'onglet " SIMULER / SOUCRIRE " > " Consulter mes simulations/devis ". Tout au long de l'analyse de votre dossier, vous recevrez des notifications SMS/mail et serez contacté par téléphone.

    • Je dispose de combien de temps pour envoyer mes pièces justificatives ?

      Tous les envois de documents se font de manière électronique. Vous avez 20 jours pour envoyer vos pièces justificatives. Pour nous envoyer vos documents papier en format numérique, rien de plus simple il suffit de les scanner ou de les photographier avec votre tablette ou votre téléphone !

    • J'ai envoyé mon dossier complet que se passe-t-il ?

      Dans un premier temps, nous vous confirmons la bonne réception de votre dossier et nous étudions sous 48h votre demande de Crédit immobilier 100% en ligne. En cas de réponse favorable de notre part, vous recevrez alors dans votre espace sécurisé notre offre de Crédit immobilier. Cette offre est valable 30 jours à compter de sa réception. Vous pourrez la signer après le délai de réflexion légal de 10 jours (soit à partir du 11ème jour).

    • J'ai validé ma demande de financement, comment puis-je la modifier ?

      Contactez-nous du lundi au dimanche (sauf jours fériés) de 7h/23h au : CIEL-CMSO-0969 329 939-220x30 

      Un conseiller pourra reprendre votre dossier et modifier les éléments nécessaires.

    • Comment contacter un conseiller Crédit immobilier 100% en ligne ?

      Par téléphone du lundi au dimanche de 7h à 23h, sauf jours fériés : CIEL-CMSO-0969 329 939-220x30

    • Comment modifier la date de prélèvement de mes échéances ?

      Vous pouvez modifier la date de prélèvement de votre crédit immobilier en contactant votre conseiller.*

      * Les opérations sur votre prêt peuvent engendrer des frais. Voir les conditions tarifaires.

    • Puis-je modifier mes remboursements de prêts si mes revenus augmentent ?

      Vous pouvez demander à modifier le montant de vos remboursements en contactant votre conseiller afin d'étudier votre situation.

    • Comment réaliser un remboursement anticipé de mon crédit immobilier ?

      Par téléphone du lundi au dimanche de 7h à 23h, sauf jours fériés : CIEL-CMSO-0969 329 939-220x30 ou auprès de votre conseiller. Un conseiller examinera avec vous votre cas particulier.*

      * Les opérations sur votre prêt peuvent engendrer des frais. Voir les conditions tarifaires.

    • Que faire en cas de difficulté de paiement ?

      N'attendez pas. Si vous rencontrez des difficultés passagères, rapprochez-vous de votre conseiller.

    • Comment changer le compte sur lequel mes échéances sont prélevées ?

      Vous pouvez modifier le compte de prélèvement des échéances de votre crédit immobilier en contactant votre conseiller.*

      * Les opérations sur votre prêt peuvent engendrer des frais. Voir les conditions tarifaires.

    • Comment visualiser mon tableau d'amortissement ?

      Retrouvez votre tableau d'amortissement dans "Mes prêts" > "Prêt immobilier" > Cliquez sur le lien > Bouton "Télécharger" le tableau d'amortissement.

    • Je souhaite changer d'assureur en cours de crédit cela-est-il possible ?

      Dans le cadre de la Loi Hamon, vous avez la possibilité de changer d'assureur dans un délai de 12 mois à compter de la signature de l'offre de crédit, à condition que votre nouvelle assurance présente des garanties équivalentes à celles de notre partenaire Suravenir.

      Vous pouvez nous en faire la demande au : CIEL-CMSO-0969 329 939-220x30.

  • Déclarer un sinistre

  • Documents électroniques

    • Comment accéder aux documents électroniques (relevés de compte…) ?

      Vous y accéder par le menu de 2ème niveau appelé « mes E documents ».

      Utiliser le menu 3 choix s’offrent à vous :

      • « Mes derniers relevés électroniques » donnent accès à la liste de vos comptes pour lesquels vous avez souscrits un relevé.

      Lorsque vous avez souscrit aux relevés électroniques pour un de vos comptes, vous visualisez un icône « Impression » en face du nom du compte (voir ci-dessous). En cliquant sur l’icône d’impression, vous visualisez (et pouvez imprimer) le dernier relevé (vous trouverez ceux des mois précédents dans votre coffre-fort).

      L'icône impression en face de l'intitulé du compte permet de visualiser votre dernier relevé

      Dans le cas contraire, vous visualisez un lien « Souscrire » en face du nom du compte. Ce lien vous permettra de souscrire aux relevé électronique pour ce compte (voir ci-dessous).

      • « Accéder à mon coffre-fort électronique » donne accès aux coffres forts que vous possédez.

      3 coffres forts électroniques peuvent co-exister :

      1. le coffre-fort Domi-Confidens privé (coffre-fort du Crédit Mutuel Arkéa) : Il vous permet d’y déposer vos propres documents privés (ex : papiers d’identités, photos,…). Ce coffre ne peut plus être souscrit aujourd’hui, seule une clôture est possible).
      2. le coffre-fort Domi-Confidens public (coffre-fort du Crédit Mutuel Arkéa sur lequel la banque dépose les documents bancaires) : Il vous permet d’accéder à vos anciens relevés de comptes électroniques. La banque stocke les documents bancaires pour lesquels vous avez souscrit aux relevés électroniques (ex : relevés de comptes).
      3. le coffre-fort  Digiposte (coffre-fort de La Poste) : Il vous permet d’accéder à vos anciens relevés de comptes électroniques. La banque stocke les documents bancaires pour lesquels vous avez souscrit aux relevés électroniques (ex : relevés de comptes).
      • « Gérer mes documents électroniques » donne accès à une page de gestion de vos documents électroniques.

      Dans le cas où vous possédez un coffre public, cette page vous permet d’y accéder en cliquant ici.

      Au contraire, si vous n’avez pas souscrit au coffre Digiposte ou Domi-Confidens, vous pouvez le faire grâce à cet écran.

      Enfin, cette page propose un tableau récapitulatif des documents à passer en format électronique.

    • Qu'est-ce qu'un document électronique ?

      Vous recevez régulièrement par courrier des relevés de vos différents comptes et contrats. Par exemple : vos relevés de comptes-chèques, de livrets, de Plan Épargne Logement, d'assurance-vie, de santé, ...
      Les documents électroniques vous permettent de continuer à disposer de vos relevés sans envoi de papier. Ces documents sont réalisés et archivés au format pdf électronique, automatiquement et gratuitement. Vous pouvez les consulter dès leur constitution directement sur ce site Internet. Ils sont conservés dans un coffre-fort électronique personnel et sécurisé, un coffre-fort électronique, pour une durée de 10 ans.

    • Le document électronique a-t-il la même valeur légale que le document papier ?

      Le document électronique est la copie exacte de votre relevé papier. Il a la même valeur juridique. Vous pouvez le consulter, le télécharger ou l'imprimer à volonté. Il est archivé pendant 10 ans.

    • Combien coûte ce service ?

      L'adhésion au service et la consultation des documents électroniques dans le coffre-fort sont entièrement gratuites (hors coût de connexion auprès d'un opérateur).

      À noter : si vous souhaitez recevoir vos relevés de comptes plusieurs fois par mois, les relevés électroniques vous le permettent gratuitement.

    • Quels sont les comptes et contrats disponibles au format électronique ?

      Le service de Documents électroniques englobe un maximum de comptes et contrats dont vous êtes titulaire, co-titulaire ou représentant légal : comptes-chèques, livrets, relevé annuel d'épargne logement, relevé annuel d'assurance-vie Prévi, relevé de compte-titres et PEA, avis d'échéance et attestation d'assurance habitation et scolaire, avis d'échéance d'assurance santé et auto, ... Pour consulter la liste des types de comptes et contrats concernés, cliquez sur l'onglet "Quels documents ?". Cette liste sera régulièrement enrichie. Dès qu'un nouveau type de document devient disponible au format électronique, vous en bénéficiez automatiquement. Vous en êtes alors informé(e) par un message dans votre boîte aux lettres "Mon conseiller".

    • Dans le cas de compte-joint, les deux titulaires doivent-ils adhérer aux documents électroniques ?

      Non, il suffit que l'un des titulaires adhère. Les 2 co-titulaires pourront alors consulter en ligne les relevés électroniques des comptes joints concernés, chacun avec leur accès et leur coffre-fort électronique personnel.

    • A quoi correspond le coffre-fort électronique ?

      Il s'agit d'un espace personnel et sécurisé où vos documents sont archivés automatiquement et gratuitement pendant leur durée légale. Vous y accédez sur ce site après vous être auparavant identifié(e).

      Vous avez le choix entre deux coffres-forts électroniques :

      Digiposte

      Domi Confidens

    • Quelle est la différence entre mon relevé électronique et la page de détails de mon compte ?

      Le relevé de compte électronique est la copie exacte de votre relevé papier. Il a la même valeur juridique. Vous pouvez le consulter, le télécharger ou l'imprimer à volonté. Il est archivé pendant 10 ans.

    • Comment puis-je pointer mes comptes si je n'ai plus de relevés papier ?

      Vous pouvez pointer vos opérations directement depuis la page de détail des opérations, comme sur vos relevés papier.

      pointer op1

      pointer op2

    • Combien de temps sont conservés les documents électroniques ?

      Les documents sont conservés de 2 à 10 ans. Ces durées sont supérieures aux durées recommandées pour ces types de document. Pour consulter les durées de conservation, cliquez sur l'onglet "Quels documents ?".

    • Qui peut avoir accès à mes documents électroniques ? Que se passe-t-il en cas de compte-joint ?

      La consultation de vos documents électroniques nécessite une identification sur le site. L'accès à vos documents est donc personnel et protégé.
      En cas de compte joint, les 2 co-titulaires peuvent consulter les relevés électroniques des comptes joints concernés, chacun avec son accès personnel. Les relevés des autres comptes, non gérés en compte joint, ne sont bien sûr pas partagés, ce qui garantit l'entière confidentialité de vos documents.

    • Que se passe-t-il pour les relevés des comptes dont je suis représentant légal ?

      Si vous êtes représentant légal de certains comptes, les relevés associés sont déposés dans votre coffre-fort personnel et également dans un coffre-fort ouvert au nom de l'enfant, qui lui sera accessible à sa majorité lorsqu'il ouvrira son propre abonnement de Banque à Distance.

    • Comment revenir à des relevés papier ?

      Votre choix n'est jamais un engagement définitif. Directement en ligne et à tout moment vous pouvez revenir à des relevés papier. Depuis la page de synthèse des comptes au quotidien, cliquez sur l'onglet « Mes E-documents », puis « Gérer mes documents électroniques » et laissez-vous guider.
      Bien entendu, vous pouvez imprimer à volonté vos relevés électroniques, ces documents imprimés ont la même valeur légale que les relevés papier.

      Cas particulier du service de Documents électroniques pour des comptes joints : vous souhaitez revenir à un relevé papier sur un compte-joint et le co-titulaire est lui-même inscrit au Service de documents électroniques ? Dans ce cas les 2 co-titulaires doivent demander à revenir à des relevés papier.

    • Comment changer la périodicité de mes relevés ?

      Le changement de périodicité s'effectue avec votre conseiller en agence.

      À noter : si vous souhaitez recevoir vos relevés plusieurs fois par mois, les relevés électroniques vous le permettent gratuitement.

  • Gestion Déléguée

    • Comment adhérer au service de gestion déléguée ?

      Prenez contact avec votre conseiller habituel. Vous choisissez avec lui le support en fonction de votre profil investisseur. vous definissez vos objectifs en terme de duree d'investissement, de prise de risque.

    • Ai-je un droit de regard sur les opérations? Quelles sont les informations à ma disposition ?

      Vous pouvez consulter à tout moment votre espace client afin de suivre l’évolution de votre contrat : valorisation, répartition, détail des opérations d’achat et de vente réalisées par les experts. Vous recevez un avis à chaque opération réalisée (soit par courrier postal, soit positionné dans votre coffre fort).
      Des reporting de gestions sont également mis à votre disposition selon une périodicité fixe.

    • Quels sont les frais de ce service ?

      En assurance-vie :

      • pourcentage de la partie gérée
      • aucun frais de mise en place ni de frais de clôture
      • pas de frais d'arbitrage ni de changement de profil

      En compte-titres et PEA :

      • pourcentage annuel de la valorisation des portefeuilles

      Conditions tarifaires en vigueur au 01/07/2016 mentionnées dans la notice des contrats Prévi-Options et conditions tarifaires de banque.

    • Quels sont les risques de ce service ?

      Votre capital est investi dans des instruments financiers soumis aux variations des marchés financiers. Il est susceptible de fluctuer à la hausse comme à la baisse. Votre capital n'est pas garanti. Vous pouvez donc avoir un risque de perte de l'intégralité du capital investi.

    • Mon épargne risque-t-elle d'être bloquée pendant plusieurs années ?

      Certains supports (assurance-vie, PEA) exigent une durée minimale de placement si vous voulez profiter des avantages fiscaux. De façon plus générale, il est fortement conseillé de respecter les durées minimales de placement indiquées.

  • Justificatifs personnels d’identité et de domicile à fournir

    • Pourquoi me demande-t-on mes justificatifs ?

      voir la video connaissance clientDans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, la réglementation bancaire oblige l'ensemble des acteurs financiers à avoir une connaissance actualisée de leurs clients.

      Les banques sont désormais dans l'obligation de recueillir les différents documents permettant de s'assurer de votre identité et de votre lieu de résidence.

      Ainsi, mieux vous connaître, nous permettra de mieux vous conseiller et de sécuriser notre relation en minimisant les risques d'usurpation d'identité et de fraude.

      Pour plus d'information, consultez le mini-guide consacré à la lutte contre le blanchiment (PDF - 319 Ko).

    • Quels sont les justificatifs demandés ?

      Deux types de justificatifs peuvent vous être demandés :

      • Un justificatif d'identité en cours de validité parmi :
        • Carte Nationale d'Identité recto et verso
          Carte Nationale d'Identité
        • Passeport : pages faisant apparaître votre photo et votre signature
          Passe-port
        • Permis de Conduire de moins de 15 ans avec une photographie ressemblante (copie recto)
          Permis de conduire
        • Titre de séjour recto et verso
          Titre de séjour

      • Un justificatif de domicile datant de moins de trois mois parmi :
        • Facture ou échéancier d'électricité, d'eau, de gaz, d'internet, de téléphonie fixe ou "câble" (prendre en compte la seule page où figure votre adresse)
          Astuce :
          afin d'obtenir une facture électronique d'électricité, d'eau, de gaz, d'internet, de téléphonie fixe ou une attestation de contrat EDF, vous pouvez vous tourner vers votre fournisseur. Ces documents sont généralement disponibles en téléchargement via votre espace client sur le site Internet de votre fournisseur.
        • Taxe d'habitation ou échéancier de l'année en cours
        • Avis d'imposition sur le revenu ou échéancier
        • Attestation de contrat d'assurance habitation de la résidence principale
        • Avis d'échéance de loyer ou contrat de location établi par un notaire, une agence immobilière ou un syndic professionnel.

          A noter : vous n'avez pas de justificatif de domicile établi à votre nom, merci de nous transmettre les trois pièces suivantes :
          • Un justificatif de domicile de l'hébergeur (voir liste ci-dessus) ;
          • Une attestation d'hébergement (modèle à télécharger - PDF 19 Ko) rédigée et signée par l'hébergeur ;
          • Et une copie recto/verso de la pièce d'identité de l'hébergeur en cours de validité.
    • Comment transmettre mes justificatifs ?

      Si des justificatifs vous sont demandés, vous pouvez nous les transmettre au format numérique via ce site après vous être identifié en utilisant "mon espace digital partagé", vous pouvez également les déposer à votre agence ou nous les transmettre par courrier postal à l'adresse :

      Crédit Mutuel du Sud-Ouest*
      LIBRE REPONSE 55679
      35519 CESSON SEVIGNE CEDEX

      ou par e-mail à l'adresse suivante : mesjustificatifscmso.com* en y indiquant votre identifiant ainsi que votre nom et prénom.
      * Seuls les justificatifs d'identité peuvent être  envoyés à ces adresses

      Où trouver votre identifiant ?
      Votre identifiant vous a été envoyé par courrier postal ou remis en agence suite à votre ouverture de compte ou à votre abonnement à nos services de banque en ligne. Si vous n'êtes pas en possession de ce courrier, contactez votre conseiller.
    • Quels sont les formats numériques acceptés pour l'envoi via ce site ?

      Les formats d'images acceptés pour l'envoi de vos pièces justificatives sont les suivants : GIF, PNG, le PDF, JPEG, et BMP.

    • Y a-t-il un poids de fichier à respecter pour un envoi au format numérique ?

      Oui, le poids maximal autorisé pour l'envoi d'une pièce justificative est limité à 3 Mo.

  • Opposition

    • Quels sont les cas où je peux faire opposition au paiement par carte ou chèque sur le site internet ?

      En cas de vol ou perte et pour les autres motifs de mise en opposition prévus par la loi :

      • utilisation frauduleuse,
      • redressement,
      • liquidation judiciaire du bénéficiaire,

      Vous devez contacter SOS Cartes au 02 98 28 42 28 (depuis l'étranger, composez le +33 2 98 28 42 28).

      Attention : La loi n'autorise à faire opposition au paiement par carte qu'en cas de perte, de vol ou d'utilisation frauduleuse de la carte ou des données liées à son utilisation. Elle n'autorise l'opposition au paiement par chèque qu'en cas de perte, de vol ou d'utilisation frauduleuse du chèque, de procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaires du porteur. En cas d'opposition en dehors de ces cas, vous vous exposez à des sanctions notamment pénales(1).

    • Quelles démarches dois-je réaliser en cas de vol de ma carte, d'un chèque ou de mon chéquier ?

      Vous devez faire une mise en opposition.

      • soit en ligne (Identifiez-vous puis dans le menu "Gestion au quotidien" choisissez "Moyens de paiement" puis cliquez sur l'onglet "Opposition"),
      • soit par téléphone au 02 98 28 42 28 (ouvert 24H/24 et 7J/7) ou le +33 2 98 28 42 28 depuis l'étranger,

      Votre demande de mise en opposition devra être confirmée par écrit.
      Puis, le cas échéant, faire une déclaration de vol au commissariat le plus proche ou au consulat si vous êtes à l'étranger.

    • Comment fonctionne l'opposition en ligne ?
      1. Vous remplissez la demande de mise en opposition (Identifiez-vous, puis dans le menu "Mes moyens de paiements" choisissez "Faire opposition".
      2. En cliquant sur   " Continuer ", vous poursuivez votre demande et acceptez les conditions du service et vous validez grâce à votre mot de passe utilisé pour accéder au site.
      3. Un message de confirmation s'affiche suite à la validation de votre demande.
    • Qui peut faire opposition ?

      Pour les cartes, l'opposition en ligne doit être faite par le titulaire de la carte (nom et prénom inscrits sur la carte).
      Pour les chèques, l'opposition en ligne peut être faite par le titulaire ou le co-titulaire du compte.

    • Que faire en cas de vol de ma carte bancaire reliée à mon compte joint ou de celle de mon conjoint ?

      Dans le cas d´un compte joint, seul le porteur (la personne dont le nom est inscrit sur la carte) de la carte est habilité à mettre en opposition sa carte de paiement.

    • Quand vais-je recevoir ma nouvelle carte bancaire ?

      Une fois l'opposition en ligne réalisée, une nouvelle carte bancaire va être automatiquement fabriquée. Votre nouvelle carte sera disponible dans un délai maximum de 8 jours. Une fois que vous aurez reçu par courrier le nouveau code confidentiel de votre carte, vous pourrez venir la retirer à votre agence.

    • Mes moyens de paiement sont assurés par un contrat PréviSécur ou PréviSécur Plus. Ces contrats m'apportent-ils d'autres garanties ?

      PréviSécur(2) et PréviSécur Plus(2) vous garantissent, vous et votre conjoint (ou concubin), pour tous les moyens de paiement détenus au Crédit Mutuel de Bretagne et dans tout autre établissement bancaire. De plus, ces assurances remboursent(3) le remplacement des clés et des serrures de votre habitation, de votre véhicule, les frais de renouvellement de vos papiers officiels (permis de conduire, passeport, carte grise…) et les papiers d'identité de vos enfants mineurs ainsi que les frais de remplacement d'un article de maroquinerie, s'ils sont perdus ou volés en même temps que l'un de vos moyens de paiement.
      Elle prend également en charge le recouvrement des paiements et retraits frauduleux effectués avant la mise en opposition des moyens de paiement volés ou perdus.

    • Que dois-je faire après avoir rempli ma demande de mise en opposition en ligne ?

      Vous devez conserver le cas échéant votre déclaration de vol faite aux autorités compétentes car le Crédit Mutuel du Sud-Ouest peut vous la demander en cas de réclamation ultérieure.

    • Que faire si je n'arrive pas à me connecter au site Internet ?

      Vous devez contacter SOS Cartes au 02 98 28 42 28 (depuis l'étranger, composez le +33 2 98 28 42 28). Ce service est ouvert 24H/24 et 7J/7.

    • Que faire si je retrouve ma carte ou mon chéquier ?

      Une fois l'opposition enregistrée, il n'est plus possible de payer avec le moyen de paiement. Si vous le retrouvez, il faudra le ramener à la banque pour le faire détruire.

  • Paiement 3D Secure

  • Paiement sans contact

    • Comment puis-je savoir que ma carte est " sans contact " ?

      Le pictogramme suivant figure sur le recto de la carte : pictogramme carte sans contact

    • Toutes les cartes peuvent-elles bénéficier de la fonction " sans contact " ?

      Seules les cartes Mastercard® sont équipées de cette fonction :

      • Mastercard®
      • @ccess Mastercard®
      • Gold Mastercard®
      • World Elite Mastercard®
      • Platinum Mastercard®

      Sont actuellement exclues:

      • Les cartes à autorisation systématique (Cirrus®, Maestro®, Bemix rechargeable)
      • Les cartes VISA
      • Les cartes PRO
    • Puis-je désactiver la fonctionnalité " sans contact " ?

      Les cartes " sans contact " répondent à des normes internationales de sécurité très élevées également certifiées par l'Administration française. Le sans contact c'est aussi plus pratique et plus rapide pour tous les petits montants de la vie quotidienne. C'est donc un réel progrès et il serait dommage de ne pas en bénéficier.

      Pour autant, ne pas disposer des facilités de cette fonction est le choix du client et, dans ce cas, vous pouvez choisir de désactiver l'option sans contact de deux façons :

      • Via votre conseiller qui peut modifier les options de la carte
      • Via ce site : comme pour la protection internet, il existe une option qui permet de désactiver l'option sans contact

      Cependant pour activer ou désactiver entièrement l'option sans contact sur la puce de votre carte, vous devez réaliser une transaction avec saisie du code confidentiel.

    • Où puis-je utiliser ma carte " sans contact " ?

      Vous pouvez utiliser votre carte " sans contact " dans tous les magasins qui affichent ce logo visuel sans contact pt, à l'extérieur ou la plupart du temps sur le terminal de paiement. Elle vous permet de payer tous les petits achats de la vie quotidienne jusqu'à 20 €.

    • Comment fonctionne le paiement " sans contact " ?

      La fonction « sans contact » utilise une technologie dite de transmission par ondes courtes. Pour payer, vous devez poser votre carte sur l'écran du terminal de paiement ou de la cible dédiée selon le cas, sur lequel figure le pictogramme suivant : visuel sans contact
      Sans composer votre code confidentiel, en moins d'une seconde, le montant que le commerçant a préalablement composé (maximum 20 €) est validé. Un bip sonore et un signal lumineux vous indiquent la fin de la transaction. C'est payé et vous récupérez un ticket de caisse, qui vous permettra ensuite de pointer le règlement sur votre relevé bancaire.

    • Le paiement " sans contact " est-il plus rapide ?

      Oui, le paiement " sans contact " est plus rapide. Non seulement vous êtes dispensé de la frappe du code confidentiel, mais en plus vous gagnez du temps en ne cherchant plus vos pièces ou billets et en n'attendant plus que l'on vous rende la monnaie. Cela contribue à réduire le temps d'attente aux caisses.

    • Ma carte " sans contact " me permet-elle d'effectuer uniquement des paiements " sans contact " ?

      Pour les achats inférieurs à 20 €, c'est vous qui décidez du mode de paiement que vous allez utiliser. Votre carte bancaire est dite « duale », cela signifie qu'elle possède le double mode de paiement :

      • soit en mode « contact », en introduisant votre carte dans le terminal de paiement et en composant votre code confidentiel,
      • soit en mode « sans contact », vous sortez votre carte, vous la posez sur le terminal de paiement et c'est payé !
    • Peut-il arriver pour des montants inférieurs à 20 €, en mode " sans contact ", qu'on me demande malgré tout d'insérer ma carte dans le terminal de paiement et de composer mon code confidentiel ?

      Oui, cela peut en effet se produire dans les cas suivants :

      1. En cas de problème de lecture " sans contact ". Dans ce cas, la carte bascule automatiquement sur sa fonction « à contact ».
      2. En cas d'atteinte du plafond d'achats cumulés en mode " sans contact ". Pour des raisons de sécurité, le potentiel d'utilisation en " sans contact " est plafonné à 100 €. Si vous atteignez ce plafond, vous serez invité à utiliser votre carte en mode « contact » pour, à nouveau, réinitialiser la possibilité d'utiliser votre carte en mode "sans contact". Cette mesure de sécurité permet de s'assurer que c'est bien vous l'utilisateur autorisé de la carte et de limiter le risque d'utilisation frauduleuse de votre carte.
    • Puis-je provoquer plusieurs paiements en laissant trop longtemps ma carte " sans contact " sur le terminal de paiement ?

      Non, aucun risque. Dès que le paiement " sans contact " est validé par la position de votre carte sur l'écran du terminal de paiement, la liaison entre votre carte et le terminal de paiement est automatiquement et instantanément interrompue. Pour effectuer un nouveau règlement " sans contact ", le commerçant doit recommencer la procédure en saisissant un nouveau montant.

    • Comment puis-je m'assurer que le montant payé par carte sans contact est bien celui qui sera prélevé sur mon compte ?

      Comme pour tout règlement par carte bancaire, le montant de l'achat est indiqué sur le terminal de paiement. Avant de régler votre achat, que ce soit en mode contact ou sans contact, vérifiez bien la somme indiquée sur l'écran du terminal de paiement. Vous disposez aussi du ticket de caisse qui confirme également le montant que vous venez de valider.

    • Puis-je retirer de l’argent jusqu’à 20 € au distributeur automatique de billets en mode " sans contact " ?

      Non, vous devez, comme pour tout retrait, utiliser votre carte en mode « contact », c'est-à-dire en introduisant votre carte dans le lecteur et en composant votre code confidentiel.

    • Puis-je voir ce que j’ai payé en mode " sans contact " sur mes relevés de compte ?

      Il n'est pas spécifié sur votre relevé de compte qu'il s'agit d'un paiement « sans-contact ». Mais, comme pour tout paiement effectué par carte bancaire, toutes les transactions sont recensées sur votre relevé de compte qui précise, outre le montant, la date et la référence du commerçant chez qui vous avez effectué le paiement. C'est l'occasion de rappeler qu'il convient de vérifier régulièrement votre relevé.

    • Ma carte " sans contact " peut-elle être perturbée par d'autres technologies sans contact, comme ma carte de transport ou mon badge d'entreprise par exemple ?

      Non, les cartes " sans contact " n'émettent aucune énergie et ne peuvent se perturber les unes avec les autres. Ce sont les terminaux sur lesquels on les pose qui apportent, par rayonnement, l'énergie suffisante et sans excès pour que le dialogue entre la carte et le terminal puisse s'initier.

    • Ma carte " sans contact " peut-elle se désactiver au contact d'instruments électroniques ou magnétiques, comme un four à micro-ondes ou un aimant ?

      Non, l'aimant produit un champ électromagnétique fixe qui peut altérer la piste magnétique de votre carte, mais sera sans effet sur la partie "sans contact". Si les cartes opèrent sur une fréquence de 13,56 MHZ, les fours à micro-ondes sont, eux, sur une fréquence de 2 450 MHZ. Pour autant, l'isolation des fours micro-ondes empêche le rayonnement extérieur du champ électromagnétique variable, sinon vous-mêmes seriez en danger d'être… cuit ! Le rayonnement résiduel sera donc sans effet pour vous et n'aura pas plus d'effet sur votre carte sans contact placée à proximité de ce four.

    • Les ondes utilisées par la technologie " sans contact " sont-elles dangereuses pour ma santé?

      Non, les cartes " sans contact " n'émettent aucune énergie. Tout comme les badges d'entreprise ou les titres de transport sans contact, c'est le terminal sur lequel on pose la carte " sans contact " qui apporte, par rayonnement et sans excès, l'énergie suffisante pour initier le dialogue et permettre à la transaction de se dérouler. La technologie " sans contact " utilisée alors respecte strictement les normes européennes en vigueur, lesquelles garantissent l'absence d'effets sur le corps humain.

    • Comment puis-je protéger ma carte " sans contact " ?

      Les étuis porte-cartes, disponibles en agence, sont sécurisés : ils intègrent un film en aluminium qui empêche tout échange sans contact avec la puce de la carte. Il est donc impossible de réaliser un paiement " sans contact " sans sortir la carte bancaire de son étui sécurisé.

    • Puis-je faire une transaction " sans contact " sans m’en rendre compte ?

      Non, il est impossible d'effectuer un paiement " sans contact " sans le vouloir. En effet, c'est vous qui déclenchez le paiement en posant votre carte sur le terminal du commerçant pour valider le montant inscrit. Au-delà d'une distance de quelques centimètres, votre carte " sans contact " ne peut être activée. Vous restez donc maître de vos paiements " sans contact ". En outre, toute transaction sans contact se conclut par l'émission d'un ticket de caisse.

    • Comme le paiement " sans contact " ne nécessite pas de code confidentiel, puis-je prêter ma carte à un tiers ?

      Non, votre carte " sans contact " reste, comme toute carte bancaire, un moyen de paiement strictement personnel. Vous ne devez donc la prêter à quiconque, y compris à un proche.

    • En cas de perte ou de vol de ma carte, est-il possible que des fraudeurs effectuent des paiements " sans contact ", et donc sans code confidentiel ?

      Oui, mais le plafond et les dispositifs de contrôle aléatoires limitent fortement les risques. Il n'est pas possible de faire des achats de plus de 20 € en mode " sans contact " et donc sans code confidentiel, et ce dans la limite d'un montant cumulé total de 100 €. De plus, le risque est également limité par le fait qu'à tout moment une demande aléatoire de code confidentiel peut être effectuée.

    • Et que se passe-t-il en cas de perte ou vol de ma carte ?

      Les transactions " sans contact " sont garanties : la franchise de 150 € ne s'applique pas. En cas de contestation suite à perte ou vol de la carte, les transactions contestées doivent être intégralement remboursées au client.

    • Ai-je les mêmes garanties avec ma carte « sans contact » qu'avec ma carte « avec contact » ?

      Oui, votre carte " sans contact " répond aux mêmes exigences et vous fait bénéficier des mêmes garanties. Ainsi en cas de fraude, votre banque vous remboursera les sommes volées. Vous êtes donc encore plus protégé que si l'on vous avait volé votre porte-monnaie, dont l'argent serait définitivement perdu.

  • Paylib

    • Qu'est-ce que Paylib ?

      Paylib est une solution de paiement en ligne qui vous permet de régler vos achats sur internet simplement et en toute sécurité.

    • Où payer avec Paylib ?

      Vous pouvez payer avec Paylib chez tous les e-commerçants affichant le logo Paylib lors du choix du mode de paiement.

    • Quelles sont les conditions requises pour s'inscrire à Paylib ?

      Pour vous inscrire à Paylib, vous devez détenir une carte bancaire de paiement Visa ou Mastercard.

      Préalablement à votre inscription, vous devez avoir enregistré votre Smartphone comme terminal de confiance. Cet enregistrement se réalise via des codes qui vous sont transmis par courrier postal. Vous pouvez en faire la demande une fois connecté sur votre site ou sur votre application " CMSO Paiement ".

    • Comment s'inscrire à Paylib ?

      Une fois votre Smartphone enregistré comme terminal de confiance, vous devrez cliquer sur « Activer Paylib » dans votre application «  CMSO Paiement  ». Vous devrez alors choisir un identifiant (adresse e-mail) et un mot de passe Paylib. Vous pourrez ensuite choisir une carte préférentielle pour vos achats (modifiable à tout moment). Une fois les conditions générales acceptées, vous serez alors inscrit à Paylib.

    • Puis-je utiliser Paylib si je n'ai pas de Smartphone ?

      Non, vous ne pouvez pas utiliser Paylib si vous ne disposez pas d'un Smartphone.

    • Est-ce que les services/assurances / assistance fonctionnent sur mes paiements Paylib ?

      Paylib est associé à votre carte bancaire, vous conservez donc l'ensemble des services et avantages associés à votre carte (comme par exemple le débit différé de vos opérations si vous l'avez choisi, vos garanties d'assurance voyage pour les paiements réalisés avec une carte haut de gamme, etc.).

    • Comment payer avec Paylib ?

      Lors d'un paiement, vous cliquez sur le logo Paylib lors du choix du mode de paiement, vous saisissez votre identifiant Paylib et votre mot de passe puis vous validez la transaction en saisissant votre code de sécurité dans l'application Paylib.

      Bon à savoir : vous pouvez également choisir de mémoriser vos identifiants Paylib afin de ne plus avoir à les saisir lors de futurs paiements. Cochez simplement la case " Se souvenir de moi ".

    • A partir de quelle génération de mobile, l'application "CMSO paiement" fonctionne-t-elle ?

      L'application " CMSO Paiement " est compatible avec les versions de mobiles suivantes : iOS 6.1 et supérieures et Android 4.0.3 et supérieures.

    • Que faire si j'ai bloqué / perdu mes identifiants Paylib ?

      Si vous saisissez à trois reprises successives un mot de passe erroné, l'utilisation du service vous sera refusée temporairement. En cas de quatrième saisie erronée, l'utilisation du service sera bloquée. Pour le débloquer vous devrez alors changer votre mot de passe Paylib.

      En outre, si votre « code de sécurité » est bloqué, le Service Paylib ne sera pas utilisable.

      Attention : ces identifiant, mot de passe et " code de sécurité " sont strictement personnels et vous devez en préserver la confidentialité en toutes circonstances. Nous vous recommandons de modifier régulièrement votre mot de passe

    • Comment se passent les remboursements suite à un paiement réalisé avec Paylib ?

      Lors d'un remboursement à la suite d'un paiement réalisé avec Paylib, le montant de la transaction sera crédité sur le compte associé à la carte bancaire ayant servi au paiement de votre achat.

    • Que faire si j'ai perdu mon téléphone ou que l'on me l'a volé ?

      En cas de perte ou de vol de votre Smartphone sur lequel était installée l’application "CMSO Paiement", vous pouvez demander la suppression de l’enregistrement de votre Smartphone comme terminal de confiance en vous rendant dans le menu « Gérer ma sécurité bancaire » de notre site web. Vous pouvez également contacter votre conseiller ou notre Assistance Banque à Distance.

  • Plan Bleu Projets

  • Personnalisation du visuel de la carte

  • Assurance emprunteur Prévi Crédit Particuliers

    • L'assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

      Au Crédit Mutuel Arkéa, l'assurance emprunteur est obligatoire pour l'obtention d'un prêt immobilier. Le montant du prêt doit au minimum être assuré à hauteur de 100 %. Si vous empruntez avec votre conjoint, vous pouvez répartir les 100% même si nous vous conseillons une quotité de 100% chacun pour une prise en charge totale en cas de sinistre.

    • Dois-je souscrire à de l'Invalidité Permanente Partielle ?

      M. Vagnier, 34 ans, chauffeur de car, souscrit un prêt de 175 000 euros sur 20 ans. Il a opté pour une couverture confort à hauteur de 100 % avec des échéances de 1 000 euros. Il est victime 5 ans plus tard d' un accident de la route et est en arrêt de travail pendant 9 mois (traumatisme crânien avec séquelles neurologiques), puis il est déclaré en invalidité. Le médecin expert indépendant évalue alors son taux d'incapacité fonctionnelle à 40 % et son taux d'incapacité professionnelle à 70 %. Le taux de prise en charge correspondant est fixé à 45 % des mensualités de l'emprunt.

      L'état de santé de Monsieur Vagnier n'évoluant pas, la prise en charge sera effective jusqu'à la fin du prêt. Si M. Vagnier n'avait pas souscrit à la garantie IPP, il n'aurait pas été pris en charge. La différence d'indemnisation aurait été de 75 600 euros (168 échéances x 450 euros).

    • Que se passe-t-il en cas de changement de situation professionnelle ?

      Le contrat Prévi-Crédits Particuliers se poursuit dans les mêmes conditions. Il n'est pas utile d'en informer votre assureur.

  • Plan Epargne Logement

    • Comment sont calculés les intérêts ?

      Les intérêts du Plan Épargne Logement sont calculés et capitalisés au 31 décembre de chaque année, selon la méthode de calcul par quinzaine. Les intérêts partent le 1er ou le 16 de chaque mois suivant le jour de versement. Ils cessent de courir à la fin de la quinzaine qui précède le jour de remboursement.

    • Comment épargner pour mes enfants ?

      Les droits à prêt acquis sur votre PEL sont transmissibles aux enfants et petits-enfants : une excellente manière de les aider ! (Le cessionnaire doit lui-même avoir acquis des droits à prêt provenant d’un PEL dont il est titulaire.)

    • Si mon projet immobilier ne se concrétise pas ?

      Vous pouvez récupérer le capital à tout moment en clôturant votre PEL et l’utiliser pour tout autre projet. En cas de cloture avant la fin des 4 ans ce retrait aura un impact sur vos droits à prêt et sur la rémunération.

    • Puis-je avoir plusieurs PEL ?

      Non, mais votre conjoint peut aussi en ouvrir un à son nom pour maximiser vos avantages.

    • Et si j’ai besoin d’argent avant l'échéance ?

      Vous pouvez transformer votre PEL en CEL à tout moment.

  • RIB

    • Comment obtenir un RIB ou IBAN ?

      Vous pouvez accéder depuis les menus « MES E-DOCUMENTS » ou « PLUS » à l’édition des RIB/IBAN (sous condition d’avoir au moins un numéro de mobile ou une adresse mail dans nos bases. Si ce n’est pas le cas, contactez votre conseiller).

      Menu éditer un ribCet écran s’ouvre alors :

      Envoi du code de validation
      Vous devrez choisir sur quel support (téléphone ou messagerie) recevoir le code de sécurité (la réception est instantanée).

      Une fois ce code reçu (attention à ne pas confondre le code dans le SMS avec le numéro émetteur du SMS), vous le saisissez sur la page, vous validez et vous n’avez plus qu’à choisir le compte sur lequel vous souhaitez obtenir un RIB ou un IBAN en cliquant sur le symbole à droite (qui ouvre le fichier au format pdf) :

      Ouverture du RIB au format pdf

    • Sur quels comptes pouvez-vous éditer un RIB/IBAN ?

      Vous pouvez éditer et imprimer un RIB/IBAN pour tous les contrats, compte-chèques et livrets, dont vous êtes titulaire, co-titulaire, représentant légal ou mandataire.

    • Comment visualiser le format RIB sans éditer le fichier ?

      Par défaut, c’est l’IBAN qui est affiché, le lien « Afficher RIB » dans le titre de la 2ème colonne permet d’afficher  au format code banque, code guichet, numéro de compte et clé RIB.

      Afficher le code International IBAN/BIC

  • Taxe sur les Transactions Financières

    • Quels sont les titres concernés par la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ?

      Cette taxe concerne tout titre de capital ou assimilé émis par une société dont le siège social est situé en France et dont la capitalisation boursière dépasse un milliard d’euros au 1er décembre de l’année qui précède celle d’imposition.

      Les titres de capital ou titres assimilés, comprennent les actions et autres titres donnant ou pouvant donner accès au capital ou aux droits de vote, y compris lorsque ces titres sont émis sur le fondement de droits étrangers.

      Sont notamment dans le champ de la taxe les certificats d'investissement (CI) et de droit de vote (CDV).

      Les obligations ne sont pas concernées par la TTF.

      Toutefois, s’agissant des obligations remboursables en actions (ORA), des obligations convertibles en actions nouvelles ou existantes (OCEANE), des obligations échangeables en actions (OEA), des obligations à bon de souscription d'actions (OBSA), des obligations à bon de souscription d'actions remboursables (OBSAR) et des obligations à bon de souscription ou d'acquisition d'actions remboursables (OBSAAR), l'acquisition des actions, lors de l'échange, de la conversion ou de la souscription de l'action à laquelle elles donnent lieu est soumise à la taxe.

       La liste des sociétés concernées est disponible ci-dessous.

    • Quelles sont les conditions d’application de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ?

      La TTF est applicable depuis le 1er août 2012 à toute acquisition à titre onéreux, quel qu’en soit le montant, d’un titre de capital ou assimilé coté sur un marché réglementé français, européen  ou étranger.

      L'acquisition s'entend de l'achat, de l'échange ou de l'attribution de titres de capital en contrepartie d'apport. Toutefois, les opérations d'acquisition réalisées dans le cadre d'une émission de titres de capital ou assimilés sont exonérées de la taxe.

      Cette acquisition doit donner lieu à un transfert de propriété. Le transfert de propriété résulte de l'inscription des titres acquis au compte- titres de l'acquéreur.

      Les opérations d'acquisition d'un titre, qui ne donnent pas lieu à la livraison du titre, dans la mesure où elles sont précédées ou suivies de ventes du même titre au cours d'une même journée, ne sont pas dans le champ d'application de la taxe. Seul le solde net des acquisitions en fin de journée est soumis à la taxe.

      De même, dans le cadre d'un service de règlement différé (SRD) qui permet de différer les opérations de règlement-livraison jusqu'à une date déterminée de liquidation, soit la fin du mois boursier, seule la position nette acheteuse de fin de mois est soumise à la taxe. En revanche les reports de positions acheteuses ne sont pas dans le champ d’application de la taxe.

      Les acquisitions de titres de capital ou assimilés entrent dans le champ de la taxe indépendamment du lieu d'établissement du marché réglementé sur lequel le titre a été négocié, indépendamment du lieu d'établissement ou de résidence des parties à la transaction, indépendamment du lieu ou le contrat a été éventuellement conclu.

      Les acquisitions taxées à la taxe sur les acquisitions de titres de capital ou titres assimilées sont exonérées des droits d'enregistrement.

    • Quelle est la base de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ?

      En cas d'achat au comptant, la taxe est assise  sur le prix payé pour l'acquisition du titre. En cas de conversion ou d'échange d'une obligation, sur le prix fixé dans le contrat d'émission. Dans les autres cas, notamment pour les échanges, sur la valeur exprimée dans le contrat ou, à défaut, sur la cotation du titre sur le marché le plus pertinent en termes de liquidité à la clôture de la journée de bourse qui précède celle où l'échange se produit.

      Le prix d'achat payé, le prix d'exercice ou de conversion fixé dans le contrat s'entendent d'un prix hors frais liés à la transaction (frais de courtage, d'intermédiation, droits de mutation, honoraires, frais de dossier, frais d'acte, frais bancaires...).

      En cas d'échange de titres d'inégale valeur, chaque partie à l'échange est taxée sur la valeur des titres dont elle fait l'acquisition.

      En cas de réalisation d'opérations intra journalières ou intra mensuelles (bénéficiant du service de règlement différé), d'acquisition puis de vente de titres, la base d'imposition de la taxe correspondra à la position nette acheteuse qui en résulte, en fin de journée ou en fin de mois, pour chaque titre concerné.

    • Comment est prélevée la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ?

      La TTF sera prélevée par le Crédit Mutuel du Sud-Ouest sur votre compte suite à l'acquisition du titre, et au plus tard le 5 du mois suivant la date de cette acquisition.

    • Comment se calcule la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ?

      Exemple pour vos opérations effectuées au comptant :

      Base de la TTF = solde de votre position nette acheteuse  x  prix moyen de vos achats sur une même valeur

      Achat de 100 titres Y à 21

      Vente de 20 titres Y à 22

      Achat de 40 titres Y à 23

      Achat de 50 titres T à 24

      Votre position nette de titres Y = 100 - 20 + 40 = 120

      Prix moyen de vos achats de titres Y = [(100 x 21)+(40 x 23)]/140 = 21,57 €

      TTF = 120 x 21,57 x  0,30% = 7,77 €

      Votre position nette de titres T = 50

      TTF = 50 x 24 x 0,30% = 3,6 €

       

      Exemple pour vos opérations effectuées au SRD :

      Achat de 100 titres Y à 21

      Vente de 50 titres Y à 22

      Report de la position acheteuse sur 50 titres Y à la date de liquidation

       

      TTF = 0 car il n’y a pas de transfert de propriété en l’absence de demande de livraison des Titres à la date de règlement/livraison.

    • Quelle est la liste des sociétés impactées par la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ?

      Les sociétés dont le siège est situé en France et dont la capitalisation boursière dépasse un milliard d’euros au 1er janvier de l’année 2016 mentionnées à l’article 235 ter ZD du code général des impôts sont les suivantes :

      A
      Aéroports De Paris (ADP), Air France-KLM, Air Liquide, Alstom, Altarea, Alten, Altran Technoclogies, Amundi SA, Areva, Arkema, Atos, Axa.

      B
      Beneteau, Bic, Biomerieux, BNP Paribas, Boiron, Bolloré, Bouygues, Bureau Veritas, Burelle.

      C
      Cambodge (compagnie du), Cap Gemini, Carrefour, Casino Guichard, CFAO, Christian Dior, CNP Assurances, Colas, Crédit Agricole SA, Crédit Industriel et Commercial SA.

      D
      Danone, Dassault Aviation, Dassault Systèmes, DBV Technologies, Direct Energie.

      E
      Edenred, EDF, Eiffage, Elior, Elis, ENGIE, Eramet, Essilor International, Euler Hermès Group,  Eurazeo, Europcar, Eurosic, Eutelsat Communications.

      F
      Faiveley, Faurecia, FFP, Fimalac, Financière Odet, Foncière de Paris, Foncière des murs, Foncière des Régions, Foncière Lyonnaise, Fromageries Bel.

      G, H, I, J, K
      Gaztransport Technigaz, Gecina, Groupe Eurotunnel, Groupe Fnac, Havas, Hermès International, Icade, Iliad, Imerys, Ingenico, Ipsen, Ipsos, JC Decaux SA, Kering, Klepierre, Korian-Medica.

      L, M, N
      Lagardère S.C.A., LDC, Legrand, Lisi, L'Oréal, LVMH, Maisons du Monde, Mercialys, Metropole TV, Michelin, Natixis, Nexans, Nexity.

      O, P, Q, R
      Orange, Orpea, Pernod Ricard, Peugeot, Plastic Omnium, Publicis Groupe, Ramsay Générale de Santé, Rémy Cointreau, Renault, Rexel, Rothschild & co, Rubis.

      S
      Safran, Saint-Gobain, Sanofi, Sartorius Sted Bio, Schneider Electric, Scor Se, SEB, SFR Group, Société Générale, Société Industrielle et Financière de l'Artois SA, Sodexo, Somfy SA, Sopra Steria Group, SPIE, STEF, Suez Environnement.

      T, U
      Tarkett, Technicolor, Technip, Teleperformance, TF1, Thalès, Total, Trigano, Ubisoft Entertain, Unibail-Rodamco, Unibel.

      V, W, X, Y, Z
      Valéo, Vallourec, Veolia Environnement, Vicat, Vilmorin & Cie, Vinci, Virbac, Vivendi, Wendel, Worldline, XPO Logistics, Zodiac Aerospace.


  • Téléassistance

    • Le dispositif est-il sûr ?

      L’installation est réalisée par un professionnel. Son bon fonctionnement est ensuite testé automatiquement chaque semaine.

    • Que se passe-t-il si j’appuie par erreur sur le bouton d’alerte ?

      Ce n’est pas grave ; au contraire, c’est une occasion pour vous de vérifier que notre service fonctionne bien. Et pas de mauvaise surprise : la tarification demeure inchangée quel que soit le nombre d’alertes déclenchées dans le mois.

    • Qui peut utiliser le service Prévi-Assistance ?

      Notre solution de téléassistance est ouverte à tout le monde, sans limite d’âge ni questionnaire médical.

    • Qui peut bénéficier de la formule couple ?

      Deux personnes vivant sous le même toit avec ou sans lien familial.

    • Le bouton d’alerte fonctionne-t-il dans toute la maison ?

      Oui, il est prévu pour cela. Pour une totale sécurité, lors de l’installation, nous testons et vérifions en votre présence que le dispositif fonctionne bien dans chaque pièce. Le bouton d’alerte est également résistant à l’eau : il est donc utilisable sous la douche dans la salle de bain.

    • Que se passe-t-il en cas de panne de courant ?

      Le dispositif continue de fonctionner. La centrale bénéficie d’une autonomie de 24 heures en cas de coupure de courant.

      Le bouton d’alerte bénéficie d’une autonomie sur pile de 5 ans, sans aucun besoin de rechargement.

    • À quoi sert la fiche de renseignements ?

      La fiche de renseignements - à remettre le jour de l’installation - précise les personnes (voisins, famille, entourage...) à contacter en cas de nécessité d’intervention de proximité. Vous avez la liberté de la modifier, sans frais, à tout moment sur simple appel.

    • La montre connectée fonctionne-t-elle sans téléphone ?

      La montre connectée est totalement autonome car elle posssède sa propre carte SIM.

      Pour bénéficier du même service de téléassistance et de la réduction d'impôt, il vous souscrire un abonnement à domicile.

  • Virement

    • Comment faire un virement en France ?

      Vous pouvez réaliser un virement :

      • Vers vos comptes et ceux de vos enfants (en tant que représentant légal) et vers les comptes sur lesquels vous avez une procuration (comptes mandataires)
      • Vers tout bénéficiaire, après en avoir enregistré ses coordonnées bancaires (RIB ou IBAN-BIC) dans votre liste de bénéficiaires de virements.

      Partout sur le site, une fois connecté à votre espace, vous pouvez accéder aux virements par le menu « mes moyens de paiement ».

      Après avoir sélectionné le compte à débiter puis celui à créditer, vous saisissez les caractéristiques du virement (type de virement puis éventuellement l'échéance et la périodicité).

      Vous pouvez effectuer 3 types de virement :

      • Immédiat : le virement saisi dans la journée sera exécuté immédiatement.
      • Différé : le virement saisi sera exécuté à l'échéance souhaitée.
      • Permanent : le virement sera exécuté à l'échéance et à la périodicité souhaitée. Cela vous permet de mettre en place des virements permanents par exemple sur vos comptes d'épargne ou ceux de vos enfants mineurs. Vous pouvez aussi programmer le paiement de votre loyer, sans risque de l'oublier.
    • Puis-je ajouter un bénéficiaire en ligne ?

      Oui pour un bénéficiaire en France et dans 11 autres pays : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni. Vous devez enregistrer ses coordonnées bancaires (RIB ou IBAN-BIC pour la France, IBAN-BIC pour les 11 autres pays). Pour des raisons de sécurité, nous vous demandons de valider cette opération par un code à 6 chiffres que nous vous envoyons par SMS ou message vocal.

      Pour un bénéficiaire dans un autre pays, contacter votre conseiller.

      Bien entendu, vous pouvez modifier en ligne et à tout moment votre liste de bénéficiaires.

      Partout sur le site, une fois connecté à votre espace, vous pouvez accéder aux virements par le menu « mes moyens de paiement ».

    • Qu’est qu’un IBAN-BIC ?

      L'IBAN BIC (Codification internationale du compte) est utilisé pour les virements en France et à l’international. L'IBAN BIC figure sur vos supports bancaires (Relevé de compte, Relevé d'identité bancaire, chéquiers).  Pour enregistrer un bénéficiaire en France, vous pouvez toujours enregistrer son RIB (Relevé d’Identité Bancaire).

    • Comment réaliser un virement à l’international (virement SEPA et international) ?

      2 types de virements existent : SEPA (Espace unique de paiements en Euro) ou international. Dans la zone SEPA, tous particuliers, entreprises, commerçants, associations et administrations  peuvent effectuer des paiements en euro aussi simplement et dans les mêmes conditions de sécurité, de délai et de prix que dans leur propre pays.

      La zone SEPA recouvre les 27 pays de l'Union Européenne ainsi que l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège et la Suisse.
      Pour des raisons de sécurité, la liste des pays accessibles sur notre site Internet pour les paiements SEPA reste limitée aux pays suivants : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni.

      Votre virement sera de type SEPA sous les conditions suivantes (dans tous les autres cas il sera considéré comme un virement international) :

      • La devise du compte à débiter est l'Euro.
      • La devise du montant est l'Euro.
      • La devise du règlement est l'Euro.
      • Le format des coordonnées bancaires du compte bénéficiaire est l'IBAN-BIC.
      • Le pays de la banque de destination appartient à la zone SEPA.
      • La banque de destination adhère à SEPA.
      • Le type de frais sélectionné est SHA (frais partagés).

      Pour effectuer votre virement international ou SEPA, saisissez :

      • le compte à débiter : à sélectionner parmi vos comptes ou vos comptes sur lesquels vous avez une procuration (comptes mandataires)
      • le compte à créditer :
        • à sélectionner parmi vos bénéficiaires déjà enregistrés
        • ou à définir en saisissant ses coordonnées IBAN-BIC : l’enregistrement d’un nouveau bénéficiaire est possible en ligne si votre bénéficiaire réside dans les pays suivants : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni. Sinon, merci de contacter votre conseiller.
      • le montant exprimé dans la devise de votre choix,
      • le motif du virement (texte libre),
      • le type de frais :Partagés (SHA) :
        • le donneur d'ordre paie les frais Crédit Mutuel, le bénéficiaire paie ceux de sa banque.
        • A la charge du bénéficiaire (BEN) : tous les frais sont à la charge du bénéficiaire.
        • A votre charge (OUR) : tous les frais sont à la charge du donneur d'ordre, ce type de frais entraîne une surfacturation de l'ordre.

      Partout sur le site, une fois connecté à votre espace, vous pouvez accéder aux virements par le menu « mes moyens de paiement ».

    • Comment fonctionnent les libellés de virement ?

      Vous pouvez saisir un libellé personnalisé qui apparaitra  sur votre compte débité par le virement (sur la première ligne de votre relevé d’opérations).

      Pour faire apparaître un libellé personnalisé sur le compte crédité, vous devez remplir la zone « libellé complémentaire ». Le libellé que vous mettrez à cet endroit sera visible à la fois sur le compte débité et sur le compte crédité (mais sur la deuxième ligne du  relevé d’opérations en libellé long).

    • Quelle différence y a-t-il entre un libellé court et long ?

      Dans le détail d’un compte, vous pouvez choisir le niveau de détail donné sur une opération.

      C’est le libellé court qui est donné par défaut, mais vous pouvez passer au libellé long qui permet d’avoir accès à des informations complémentaires (un motif, une référence, un n° de facture)…

      La sélection entre libellé long ou court s'effectue dans l'onglet opérations comptabilisées

    • Comment utiliser le virement express ?

      Le virement express est disponible uniquement entre les comptes courants, les livrets et Préférence sur la page des « comptes au quotidien ».

      La fonctionnalité de virement express est maintenant disponible via le picto avec 2 flèches :

      Utiliser le picto avec les 2 flèches opposées pour faire un virement express

      Cliquez sur le symbole et déplacez le vers le compte à créditer, une fenêtre s’ouvre alors et vous n’avez plus qu’à remplir le montant du virement avant de valider.

    • Un virement périodique a-t-il obligatoirement une fin ?

      Non, vous n’êtes pas obligé de saisir une date de fin.

  • Virtualis

    • Obtenir un numéro dans le site
      • Vous pouvez accéder à Virtualis via le bouton "Virtualis" en haut de chaque page :

      Accès à Virtualis en haut de la page

      • Un bouton d'accès est aussi présent en bas de chaque page :

      Accès à Virtualis en bas de la page

      • Vous pouvez également obtenir un numéro virtuel sur le site Internet Mobile mon.cmso.com et sur les applications IPhoneTM et AndroidTM.
      • Sinon, une fois connecté, rendez-vous dans le menu « Moyens de paiement ».
    • Comment fonctionne Virtualis ?
      • Un nouveau numéro de carte est généré à chaque demande de numéro Virtualis. 
      • L'achat est limité soit en durée, soit en durée et montant.
    • Quelles informations dois-je renseigner pour obtenir un numéro Virtualis ?
      • Vous souhaitez un numéro pour un usage unique ?
        • Précisez uniquement le montant maximum de l'achat, le numéro sera valable 2 mois. L'achat peut être inférieur au montant saisi.
      • Vous souhaitez un numéro de type abonnement avec des règlements étalés sur plusieurs mois et vous connaissez le montant global ?
        • Indiquez le montant total de l'achat et la durée de validité du numéro (au maximum 24 mois). Le compte sera débité à chaque échéance fixée par le commerçant, du montant de l'abonnement, jusqu'à atteindre le montant total indiqué. Si l'un des deux critères (montant ou durée) est atteint, le numéro Virtualis n'est plus valide.
      • Vous souhaitez un numéro de type abonnement avec des règlements étalés sur plusieurs mois et vous n'avez pas d'idée précise du montant global (abonnement à renouveler) ?
        • Indiquez la durée de validité du numéro (maximum 24 mois) sans préciser le montant. Ce sont les plafonds de la carte réelle qui limiteront l'achat.
          Le compte sera débité pendant la durée choisie par le commerçant dont l'empreinte est prise lors du premier paiement avec la carte virtuelle.
    • Comment calculer le montant maximum de mon achat ?
      • Si le numéro de carte vous est demandé avant le calcul du prix total de votre achat (par exemple, sur certains sites étrangers, les frais de livraison sont inclus après la demande du n° de carte), renseignez un montant supérieur à votre achat. Il s’agira du montant maximal possible, Virtualis n’a pas besoin du montant exact pour fonctionner.
    • Certains sites marchands me demandent ma date de naissance en plus de mon numéro de carte, est-ce normal ?
      • Oui, certains sites marchands ont renforcé la sécurité des paiements en ligne : ces sites ont adhéré au programme 3D secure proposé par Visa et Mastercard ; ils sont facilement reconnaissables par les logos « Verified by Visa » et « Mastercard Securecode » qui apparaissent sur la page du paiement. Ils exigent désormais un contrôle supplémentaire (comme par exemple votre date de naissance ou un code à usage unique reçu par SMS) en plus de votre numéro de carte.Il est donc important que votre numéro de mobile soit rempli dans vos" informations personnelles" sur le site.
    • Puis-je utiliser Virtualis pour payer un abonnement avec des règlements étalés sur plusieurs mois ?
      • Oui, Virtualis vous permet de régler des abonnements avec une durée de validité pouvant atteindre 24 mois. Le montant à saisir correspond au montant total de l'achat (12 mois par exemple).
    • Combien de temps est valable un numéro Virtualis ?
      • Un numéro Virtualis est valable entre 2 et 24 mois, vous pouvez en choisir la durée.
    • Puis-je utiliser Virtualis sur Paypal ?
      • Oui, vous pouvez utiliser Virtualis sur Paypal.
      • Vous utilisez régulièrement Paypal ? Nous vous conseillons d'utiliser un numéro Virtualis d'une durée de 24 mois sur lequel Paypal pourra prélever vos différents achats.
      • Vous utilisez Paypal occasionnellement ? Vous pouvez utiliser un numéro différent à chaque fois.
    • A quoi correspond le blocage Internet de ma carte ?
      • Ce service protège votre carte bancaire en empêchant son utilisation comme moyen de paiement sur les sites Internet (ou certains paiements par téléphone). Avec cette protection, vos achats en ligne, exception faite de certains sites de location de voitures, de réservation d'hôtels, de billetterie et du site voyages.sncf.com (sauf e-billets), ne peuvent être réalisés que par le service Virtualis.
        Votre numéro de carte bancaire réelle reste valable pour vos achats chez des commerçants de proximité (réseaux physiques).
      • Cas particuliers des sites Internet voyages-sncf.com et réservation d'hôtel : voir ci-dessous.
    • Je n’arrive pas à effectuer un paiement sur un site avec Virtualis ?
      • En cas de difficulté, vous pouvez momentanément enlever le blocage Internet de votre carte en vous rendant dans votre espace privé, dans Mes moyens de paiement / Mes cartes.
      • Ou appeler notre assistance au :
        0969320819
        Composez le choix 2.
    • Particularité de certains sites de location de voitures, de réservation d'hôtels, de billetterie et du site voyages.sncf.com
      • Excepté pour les e-billets SNCF, ces réservations peuvent nécessiter la présentation de la carte bancaire ayant servi au paiement pour obtenir ses titres de transport, ses billets ou accéder à une chambre d'hôtel. Sur ces sites Internet, il convient donc d'utiliser le numéro de votre carte bancaire réelle sans désactiver le blocage internet.
    • Puis-je acheter avec Virtualis sur un site marchand à l'étranger et en devises ?
      • Oui, Virtualis permet des achats sur des sites étrangers et en devises. Lors de l'obtention du numéro, il vous est demandé de spécifier un montant maximum d'achat, en euros : pensez à convertir dans la devise concernée. Une marge de 5 % sur cette conversion sera tolérée afin de tenir compte des variations des taux de change.
      • Les éventuelles commissions, liées au paiement à l'étranger, sont identiques à celles perçues avec votre carte réelle.
    • Je possède plusieurs cartes. Puis-je choisir la carte sur laquelle sera créé le numéro Virtualis ?
      • Oui, Virtualis sélectionne la dernière carte utilisée. Vous pouvez cependant choisir une autre carte lors de la création du numéro virtuel. Les garanties d’assurance et assistance appliquées seront alors celles de la carte que vous avez choisie tout comme les plafonds spécifiques.
    • Puis-je obtenir un remboursement d'achat si le règlement a été effectué avec un numéro Virtualis ?
      • Oui, un remboursement est toujours possible, même si la date de validité de votre numéro Virtualis est dépassée. La date de valeur du remboursement correspondra à la date d'achat.
    • L'utilisation de Virtualis est-elle obligatoire sur certains sites Internet ?
      • Oui. Afin de vous garantir un maximum de sécurité, vous ne pouvez plus utiliser votre numéro de carte bancaire réelle sur certains sites Internet. Vous devez utiliser Virtualis.
    • Puis-je consulter mes derniers achats effectués avec un numéro virtuel et mes numéros virtuels actifs ?
      • Oui au niveau du logiciel Virtualis, dans les onglets :
        - " achats " : après le choix de la carte réelle, vous accédez aux 50 derniers achats effectués avec les cartes virtuelles attachées à la carte réelle choisie. Vous retrouvez la date, le commerçant, le montant saisi et le montant effectivement payé.
        - " numéros virtuels actifs " : après le choix de la carte réelle, vous accédez ici aux numéros virtuels dont la date d'échéance n'est pas dépassée. Vous retrouvez le nom du commerçant si la carte a déjà été utilisée, le montant saisi et le montant restant sur la carte virtuelle. Pour retrouver tous les détails de la carte (entre autre le cryptogramme) afin de la réutiliser, sélectionnez-la et cliquez sur " Utiliser ".
    • Je ne retrouve pas la carte virtuelle que j'ai créée

      L'onglet "Numéros virtuels actifs" vous permet de consulter vos n° Virtualis encore en vie (ceux dont le montant n'a pas encore été entièrement consommé et dont la date d'échéance n'est pas atteinte).
      A noter donc que, si vous créez une carte virtuelle du MONTANT EXACT de votre achat, une fois l'achat réalisé, votre carte virtuelle ne sera plus visible dans l'onglet "Numéros virtuels actifs" (car cette carte sera considérée comme "consommée entièrement").
      Et cette même carte virtuelle ne sera visible, sur l'onglet "Achats", qu'à partir du moment où votre compte aura été effectivement débité de votre achat. Le délai entre l'achat et le débit en compte peut être de plusieurs jours et dépend en général du temps que met le commerçant pour livrer le bien acheté.
      Préconisation : si vous souhaitez que votre carte reste visible dans l'onglet "Numéros virtuels actifs", nous vous suggérons de créer une carte d'un montant supérieur d'UN EURO au montant de l'achat que vous devez effectuez.

    • Virtualis fonctionne-t-il avec tous les types d'ordinateurs ?
      • Oui, Virtualis fonctionne sur tous les PC (Windows XP SP2 et suivant, Linux) et sur Mac.
        Une connexion à Internet est nécessaire.
        Nous vous invitons à tester la configuration de votre équipement sur notre site dédié à la sécurité
    • Puis-je utiliser Virtualis pour mes achats à distance par téléphone ou par correspondance ?
      • Oui, Virtualis vous permet, également, de payer des achats par téléphone ou par correspondance. Nous vous conseillons fortement d'utiliser ce service afin de protéger votre carte.
  • (1)

    Ce Service d’opposition en ligne est soumis au respect des dispositions des Conditions Générales des Comptes, Produits et Services en vigueur et notamment aux conditions Générales applicables à la convention de compte de dépôt et aux Services bancaires en ligne. Tarification selon Conditions Tarifaires en vigueur.

  • (2)

    Assureur : SURAVENIR - Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 400 000 000 € - 232, rue Général Paulet, BP 103, 29802 Brest Cedex 9. Société mixte régie par le Code des assurances - Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel (61, rue Taitbout 75009 PARIS) - SIREN 330 033 127 RCS Brest.

  • (3)

    Dans les limites et conditions indiquées dans la Convention d'assistance.