Fraude chèques

En quelques mots, les fraudes chèques (volés, falsifiés, sans provision...) se rencontrent de plus en plus souvent sur internet, où une personne vous demande d'encaisser un chèque pour diverses raisons ; acheter un objet que vous avez mis en vente, faux entrepreneur ayant besoin d'un compte pour encaisser des chèques contre rémunération, faux crédit en ligne, faux emploi... et la personne vous demande de restituer seulement une partie de l'excédent de la somme.


La méthode employée par le fraudeur

 

Où peut-on rencontrer cette fraude ?

Cette fraude se rencontre fréquemment sur les réseaux sociaux, forums, sites de petites annonces, ou sur des courriels/spams. C’est le moyen privilégié pour les fraudeurs pour trouver de nouvelles victimes qui vont mordre à l'hameçon.

 

Comment se déroule cette fraude ?

Les fraudeurs démarchent des personnes pour qu’ils encaissent un ou plusieurs chèques, souvent supérieur au millier d’euros.

La stratégie est de gagner votre confiance pour que, contre la remise de chèque, vous reversiez une certaine somme.

Le motif peut être de toute sorte, parfois en paiement d’un bien d’occasion que vous vendez ou juste l'argument d'éviter des taxes car ils se trouvent à l’étranger (faux entrepreneurs).

Vous pouvez également avoir rencontré via les réseaux sociaux une personne en difficulté qui vous demandera de l'aide pour encaisser un ou plusieurs chèques : fraude aux sentiments, faux héritage ...

Mais aussi un faux locataire saisonnier, qui vous fera une avance par chèque d'un montant nettement supérieur à la location.

Dans tous les cas, le montant du chèque fourni est supérieur au montant demandé ou à payer, et le fraudeur demande la restitution d’une partie du montant uniquement, le restant étant « offert » … Il vous demande votre RIB pour déposer le chèque en question. 

Il s’agit en fait de chèques falsifiés qui reviendront impayés (parfois plus d’un mois après). Le montant que vous aurez payé au fraudeur se transformera donc purement et simplement en perte financière pour vous.

Il est aussi à noter que si ce type d'annonces peut être alléchant, mais si la complicité avec le fraudeur est prouvée vous pouvez aussi faire l'objet de poursuites.

 

Objectif des fraudeurs :

Vous manipuler en vous faisant miroiter un gain potentiel, alors même que le chèque fourni est faux/volé/sans provision et sera rejeté plusieurs jours ou plusieurs semaines après le dépôt. Obtenir un virement, des retraits ou des paiements carte en échange d'un chèque. 

 

Quelle attitude adopter ?

Les fraudeurs savent mettre leurs victimes en confiance. Restez vigilant face à ce genre de fraude que l’on rencontre de plus en plus fréquemment sur internet. Lorsque l’on vous propose un chèque d'un montant supérieur à ce que l’on vous demande en retour, soyez assuré qu’il s’agit d’une fraude et passez votre chemin. Si vous pensez être victime de ce type de fraude, contactez votre conseiller et la gendarmerie afin de déposer une plainte. Transmettez à la gendarmerie les documents et échanges en votre possession qui peuvent aider dans le cadre d'une enquête à retrouvrer les fraudeurs.

 

Ne communiquez pas votre RIB ou de documents d'identités sur des forums, sites de petites annonces ou des réseaux sociaux, même en messagerie privé, surtout à des personnes que vous ne connaissez pas personnellement.

 

Quelques informations sur le chèque …

  • La fraude sur les paiements par chèque augmente chaque année depuis plusieurs années, alors même que ce moyen de paiement est de moins en moins utilisé.
  • Le chèque est plus facile à falsifier ou à détourner que n’importe quel autre moyen de paiement.
  • Un chèque de banque peut aussi être falsifié. En savoir plus sur l'authenticité d'un chèque de banque.